Depuis quelques mois on parle d’apprendre à coder aux enfants comme une solution aux bouleversements d’internet. Dernièrement il y a encore eu un article dans les Echos en ce sens.

Je ne suis pas un expert de l’éducation mais j’ai vraiment l’impression que ce discours, souvent servi avec un arrière fond économique, se trompe de combat, je m’explique:

La thèse soutenue par les défenseurs du “code à l’école” est relativement simple:

Notre futur sera rempli de machines, or les machines se programment donc il faut savoir programmer.

L’idée est séduisante, mais comme beaucoup de sophismes la simplicité cache une réalité différente.

Enlever la “peur” du code

Faire de nos enfants des développeurs est un erreur.

Évidemment, le fait que rien ne soit enseigné à l’école en terme de programmation informatique est une erreur. Il faut que nos enfants trifouillent les machines, jouent avec, ne serait-ce que pour enlever la peur de la ligne de code qui est souvent un frein à la compréhension de l’informatique.

Les codinggouter font ça très bien, l’école devrait généraliser ce genre d’initiative, personne n’en doute. Il est important que les citoyens de demain comprennent globalement comment marchent les machines et ne crois plus, comme beaucoup de la génération X, que c’est “magique”

Ceci dit, développeur est un métier un peu plus complexe que seulement “pisser du code“. Se mettre en tête qu’enseigner la programmation en dans le cursus des élèves fera exploser le nombre de développeurs est une erreur. Simplement prenons l’exemple des maths, nous en avons tous fait pendant années, vous connaissez des mathématiciens? Personnellement, pas un seul. Par contre des gens qui utilisent les maths dans leur boulot ou dans leur vie de tous les jours j’en connais un paquet !

L’informatique amène une problématique du même ordre, nous en avons besoin tous les jours, et de plus en plus. Il faut donc être capable de comprendre, et maîtriser les concepts de base.

(D’ailleurs il est hallucinant que personne ne nous apprenne jamais à taper sur un clavier par exemple)

L’enjeu n’est pas sur le code mais sur le réseau

Sans vouloir vexer personne, ce débat de l’enseignement de la programmation à l’école est un combat du XXème sciècle, pas du XXIè.

La vrai révolution de ces dernières années ce n’est pas l’explosion du nombre des PCs, c’est l’arrivée massive dans nos vies du réseau mondial.

Internet est entrain de bouleverser le monde, nos quotidiens, et de remettre tout ce qui fait nos sociétés à plat.

Le travail change, la politique change, nos vies “privées” sont bouleversées et pour la première fois depuis que l’homme existe n’importe quel individu peut parler avec le monde entier.

Alors, oui, c’est vrai, Internet c’est peuplé de machines. C’est un protocole qui permet de faire discuter des machines. Savoir comment les machines discutent aide à comprendre notre monde mais l’enjeu est ailleurs.

Apprendre à apprivoiser les Internets

Savoir coder est indispensable, de même que savoir nager.

Il est devenu indispensable de savoir taper une ou deux lignes de code, et bien pratique de savoir aligner deux trois lignes d’HTML ou de PHP. L’école devrait nous apprendre ça, c’est vrai

Mais elle devrait surtout nous apprendre a parler en public, à écrire pour être lu par nos concitoyens. L’école devrait apprendre à nos enfants comment gérer notre liberté d’expression qui est réellement effective que depuis qu’internet existe.

Elle devrait nous apprendre à gérer nos traces numériques. L’arrivée du big data et les enjeux sur notre vie privée devrait être enseigné à l’école, le bouleversement de nos politiques devrait être enseigné à l’école, etc …

Et, contrairement à ce qui est dit un peu partout, pas par des profs de maths ou de physique, c’est de profs d’histoire, de philo et de français dont on a besoin.