Dans la vie professionnelle de tout indépendant il y a des temps morts. Entre deux contrats, avant ou après avoir fait de la prospection commerciale, les moments où l’on est pas forcement débordé sont assez fréquents. Hors ce sont bien souvent ces temps là qui nous permettent de nous former, d’apprendre, de faire de la veille.

Freelances contribuez à l'opensource

Depuis quelques temps déjà j’essaye de consacrer ces temps morts à des projets opensource. Je ne le faisais pas forcement avant, mais clairement c’était une erreur pour plusieurs raisons :

Cela permet de faire de la veille active

Être développeur c’est être curieux, être capable de s’adapter aux nouvelles technologies et donc d’apprendre sans cesse. Alors, bien sur, on peut lire des tonnes de flux RSS mais la meilleure façon est encore de mettre les mains dans le code. “C’est en forgeant que l’on devient forgeron”.

Contribuer à des projets libre c’est donc se confronter à de nouveaux outils, à de nouvelles méthodes de travail mais dans une ambiance moins tendue que dans une relation client/prestataire classique. Cela peut être l’occasion de tester le framework de vos rêves de mettre les mains dans un nouveau langage etc… Le plus souvent vous êtes en plus épauler par les anciens de la communauté qui n’hésitent pas à vous donner un conseil, une astuce, une vraie aubaine quand on apprend une nouvelle techno !

Cela contribue à forger vos références et votre réputation

Mettre son temps libre à profit pour des projets opensource cela permet bien sur d’augmenter le nombre de ces compétences, de monter son expérience sur telle ou telle techno mais cela peut aussi faire une jolie référence à présenter à vos futurs clients. De plus, la réputation d’un développeur passant de plus en plus par son profil Github, contribuer à un projet Github libre, le forker, commiter faire des pull request fera monter votre activité sur le réseau social et permettra à vos clients, ou à d’éventuels recruteurs de vous trouver et de voir la qualité de votre code, vos compétences et votre implication.

Faire du libre c’est surtout aider des projets vraiment cools

Evidemment, et, à mon avis c’est le plus important contribuer au libre c’est aussi aider des projets qui en valent la peine. D’ailleurs à ce propos Github est un vrai vivier de petits projets super cools qui ont besoin d’un coup de main ! Je rappelle d’ailleurs que contribuer ce n’est pas forcement coder. En fait c’est bien souvent le reste qui fait défaut. Il y a souvent plus besoin de graphistes, d’ergonomes et de traducteurs que de développeurs. D’ailleurs contribuer ça peut tout simplement être de remonter les bugs.

Bref, la prochaine fois que vous avez un jour ou deux à tuer, sans activité réelle allez faire un tour sur Github, essayer de rencontrer les gens qui font les petits outils que vous utilisez ou tout simplement allez sur les trackeurs de bugs des géants de l’opensource – Mozilla par exemple facilite vraiment la tâche des ces futurs contributeurs – et traduisez, codez, designez, aidez vous verrez c’est beaucoup plus gratifiant, valorisant et plaisant que d’attendre les futurs clients !