L’idée de ce billet m’est venue hier lorsque je refaisais une beauté au blog de la Biblio. Le nom de domaine du site à été changé et le look avec.

Par la même occasion j’ai crée une page Facebook, remis sur pied le compte Twitter et mis en place un système de modération des commentaires du blog de façon à ce qui soit publié sur le blog soit plus “corporate”. Pas question de mettre une censure en place juste de mettre des barrières en plus contre ceux qui veulent nous vendre du viagra :)Tout ces petites actions bout à bout feront l’identité de la biblio sur le web.

Je me suis proposé pour faire cela car toutes ces procédures me sont familières. Et, finalement, cette démarche de mise en place de son identité numérique est commune à tous les freelances. Tous ceux qui bossent sur le web du moins. Par forcement pas choix d’ailleurs mais simplement parce que quand on est tout seul il faut bien se débrouiller pour faire son trou, se faire connaître et reconnaître.

Je vais prendre mon exemple car c’est celui que je connais le mieux.

Quand j’ai commencé à me considérer comme professionnel des mondes virtuels et que j’ai voulu me faire connaître comme tel le constat à été rapide. Je n’avais pas trop d’argent, mais j’avais pas mal de temps devant moi alors je me suis dit que j’allais apprendre ! Et je pense que beaucoup de freelances ont été ou sont dans mon cas, apprendre sur le tas, tester les solutions pour finalement ne garder que celles qui sont vraiment efficaces. Et petit à petit, au fil des années et des comptes sur les médias sociaux notre identité numérique se forge, s’affine pour devenir notre marque de fabrique. Mon blog notamment est LE média par excellence pour promouvoir son savoir faire, son nom et se faire connaître auprès des clients éventuels. Au bout de plusieurs mois de blogging et d’utilisation de twitter, Tumblr ou Facebook je me rends compte que Google travaille pour moi. En effet la plupart de mes contacts professionnel sont arrivés par mon blog !

Finalement quand je fais le bilan de ce que je sais sur la question d’identité numérique ou de personnal branding je me rend compte que c’est plus ou moins équivalent à ceux qui se prétendent “expert 2.0”. Je connais un grand nombre de plateforme de blogs (avec leurs qualité et leurs défauts), j’ai réussi à avoir un référencement digne de ce nom et je pourrait le refaire si besoin, je sais enfin quelles sont les plateformes indispensables pour se forger son identité numérique. Et tout ça je l’ai appris simplement sur le tas, parce que si je voulais être connu il fallait bien que le nom de Xavier Coiffard ou celui d’Ange Zanetti se distingue des autres, ou sorte dans les premiers sur Google.

Pour élargir un peu je pense vraiment que nombre des freelances qui bossent sur le web sont dans mon cas. En fait nous n’avons pas le choix, surtout quand nous avons face à nous des gros qui se référencent à grand coups d’Adwords et qui comptent leurs fan facebook par milliers. Il faut bien tirer son épingle du jeu et Internet est un formidable outil pour le faire !

Alors vraiment je crois que si vous cherchez un “expert” en identité numérique, plutôt que de prendre une boîte de com’ prenez un freelance (regardez quand même la tête de son réferencement Google avant ;p) au moins lui il sait de quoi il parle !