L’actu est riche en ce moment, grâce au fameux congrès de New York du 3&4 avril dernier. N’ayant pas la chance de pouvoir me payé le billet d’avion vers big apple j’ai suivi l’actu sur les differents blog traitant de Second Life the virtual word mais aussi sur les deux blogs des deux experts du web que sont Jean Michel Billau & Serge Soudoplatoff.
Les deux sont emballés par les métaverses.
Ils nous livrent ici une vidéo de ce que fait IBM dans Second Life the virtual word : de la gestion de data-center InWorld. On comprend mieux pourquoi ils voulaient des îles privées! Les avatars peuvent directement contrôler les serveurs réels avec une interface virtuelle. Tout simplement génial !

C’est a mon sens un très bon exemple de ce qu’est vraiment Second Life the virtual word : rien d’autres qu’un outil qui permet d’accéder à une plate forme 3d. Après ce qu’on en fait est une question de choix. C’est juste un outil mais c’est un outil qui s’adapte merveilleusement au social, au commerce, à l’apprentissage, aux réunions d’entreprises etc…
Pourquoi mieux que le web classique? Car comme Serge Soudoplatoff le soulève dans cette vidéo de Janvier 2008 LA qualité en plus des univers virtuels sur le net c’est l’affectif.
Pour prendre un exemple le plus simple qui soit : faites du chat dans Second Life the virtual word et revenez sur vos outils habituels ( GTalk, MSN, Skype…) il manque quelque chose, la relation n’est pas la même, les ressentis passent moins bien.
Bon ok pour du chat c’est pas très grave, mais pour du e-commerce, pour de la e-pédagogie ou pour des meetings d’entreprises cela apporte une vrai dimension supplémentaires !

Je vois beaucoup d’actus en ce moment, les initiatives fleurissent. C’est le backlash qui s’éclipse? Est ce que l’évangélisation finit elle par payer?
Je l’espère.