Travailller avec un LAMP, ou un MAMP, installé en local c’est bien pour des petits projets, type création de thème/plugins WordPress, mais pour les projets plus conséquents avec des technos plus exotique que PHP il peut être nécessaire de virtualiser un système d’exploitation pour travailler. Je vous conseillle d’ailleurs de mettre en local le même système que votre machine de production, ça limite grandement les surprises de mise en prod !

Etape 1 : Installation de VirtualBox et de l’OS

Vous trouverez des milliers de tutos sur le web pour installer votre distribution préférée et sur la procédure d’installation de virtualbox, rien de bien compliqué. Petites remarques toutefois, préférez bien sur des OS stables genre debian, ubuntu LTS , CentOS etc… Les distributions à la mode ne sont pas forcement un choix judicieux pour une machine de production.

Limitez les ressources que vous allouez à votre machine, un OS serveur n’a pas besoin de beaucoup de ressources (256Mo de RAM et un petit de processeur devrait suffire) sinon vous allez vraiment avoir du mal à bosser dans de bonnes conditions.

Etape 2 : Configuration de l’OS

Une fois que tous vos paquets sont installés et que votre serveur virtuel tourne bien il va falloir le mettre en relation avec votre machine afin de travailler dans de bonnes conditions.

Pour l’accès je recommande un bon vieil SSH, c’est simple et efficace :

sudo apt-get install open-ssh

Pour le serveur web et le langage je vous laisse choix, nginx, apache2 ou autres, idem PHP, Ruby, Python, faites votre marché !
NB: Faites attention à bien installer la version identique à celle du serveur de production, toujours dans un soucis de compatibilité.

Etape 3 : Configuration du réseau

Ensuite, il faut pouvoir accéder à son serveur depuis son navigateur pour afficher les pages web, pour ça c’est un peu plus complexe, mais pas sorcier non plus.

D’abord rendez vous dans configuration/Réseau de votre machine virtuelle et configurer la carte 1 en NAT, et ajouter une deuxième carte en Réseau privé comme ci dessous  :

Reseau Virtualbox

Ensuite, on va configurer les interfaces réseau dans l’OS directement  – ici une debian. On édite donc  /etc/network/interfaces dans lequel on trouvera lo et eth0 nous allons ajouter eth1 à la fin du fichier :

# The host-only network interface
auto eth1
iface eth1 inet static
address 192.168.56.101
netmask 255.255.255.0
network 192.168.56.0
broadcast 192.168.56.255

Ensuite, pour des raisons pratiques nous allons donner des noms à ces serveurs virtuels pour éviter de retenir des adresses IP obscures, en éditant le /etc/hosts/ de votre machine hôte et en ajoutant :

192.168.56.101    myserver1
192.168.56.102    myserver2

Et voilà vous avez une machine de développement fonctionnelle, reste plus qu’a mettre votre framework préféfé et à installer git pour travailler en équipe !