La semaine dernière, j’étais à la médiathèque des Ulis pour presenter, à des animateurs d’espaces publics numériques, les mondes virtuels et les seriousgame.

L’affluence n’était pas vraiment au rendez vous, la neige et Brice Hortefeux  ont quelque peu fait barrière :) Mais peu importe l’important n’est pas le nombre mais bien la qualité des échanges ! Un peu le même cas de figure la veille ou j’intervenais à l’HETIC.

Vous trouverez ci dessous les slides de mon intervention aux Ulis :

Assez étonnamment les retours de ces deux interventions furent plus ou moins identique. Les curieux étaient bien présents, les autres – la majorité – n’ont pas fait le déplacement.

Bizarre, quand on est un professionnel de l’internet de ne pas regarder un peu au delà. De ne pas chercher ce qu’il y aura après. Finalement Twitter n’existe QUE depuis 4 ans ! Alors si l’on ne veut pas être “largué” la curiosité me semble primordial…

Bref, les retours des participants sont vraiment encourageants, tous positifs et ébahi devant les possibilités de ces univers. Le scepticisme n’a pas disparu mais il est grignoté par de plus en plus de crédibilité. Il faut dire qu’en un an pas mal de choses ont changées. La Tv est en 3D, le cinema aussi, alors pourquoi pas Internet :) Les outils ont évolués aussi, ils sont devenus plus professionnels et des marchés se sont crées. VastPark travaille pour le gouvernement américain, on forme des medecins avec un jeu video etc…

D’ailleurs, l’essor des seriousgame n’est pas étranger au phénomène non plus, même si dans l’ensemble, ces outils de formations restent assez confidentiels.

Tout cela n’annonce donc que du bon pour l’année 2011 qui arrive. Elle sera, j’en suis sur, l’année du client web et du “no keyboard”. Autrement dit des interfaces ergonomiques, la fin du client aux gros boutons bleus en somme :)

Et c’est une bonne nouvelle !