Depuis sa création LindenLabs n’avait qu’un seul but : éditer et soutenir SecondLife. L’entreprise créée par Philip Rosedale était la face juridique, légale, du mode virtuel si populaire dans les années 2006-2007.

Seulement voilà, bien qu’étant toujours rentable, les chiffres d’inscriptions et de fréquentation sont en baisse depuis plusieurs mois. Rod Humble, le CEO, à donc décidé de diversifier l’activité de LL.

In addition to delivering new features and increasing our support for Second Life, we will be launching some completely different products next year not related to Second Life. Some of them will be very experimental, but all will fit within our company’s proud history of enabling creativity, which I hope may interest some of you.

Pour le moment pas beaucoup plus de précisions, on ne sait pas si cela aura un rapport avec du jeu en ligne ou pas… La communauté s’interroge, certains ont peur de voir SL s’arrêter, d’autres en revanche pensent que c’est une bonne idée. C’est d’ailleurs mon avis : SL devient de plus en plus marginal et la migration vers des univers virtuels comme Unity3D ou OpenSim est de plus en plus importante. Il est temps pour LindenLabs de se diversifier.
Peut être d’ailleurs, si vraiment la réorientation est forte, il serait pertinent de “donner” SL à ses résidents en leur fournissant le code des serveurs et ainsi laisser la communauté gérer le futur de la plateforme, un peu comme l’avait fait There.com après la fermeture de l’entreprise éditrice de l’univers.

Nous en saurons plus en 2012, espérons juste que SL ne fermera pas. Car au delà de la rentabilité SL est toujours un fabuleux outil collaboratif de co création et il toujours “habité” par des milliers de résidents.

source