Le 2 décembre dernier, Richard nous présentait un nouveau serious game dédié à la formation des médecins. Pulse, c’est son petit nom, est tout simplement le serious game le plus cher de l’histoire avec quelques 14 millions de dollars d’investissement ! Le jeu est scénarisé, le médecin apprenant devant poser un diagnostic en fonction des signes cliniques du “patient”. Apparemment c’est plutôt réaliste et la palette d’interaction est vraiment importante. Aussi bien du coté des réactions du patient virtuel que des possibilités d’actions sur celui ci -médicaments compris.

Pulse from Richard on Vimeo.

Néanmoins le personnel médical à l’air, d’après Richard, assez sceptique sur ce genre de produit. En fait je les comprends assez bien. Je m’explique. Ce type de serious game est vraiment axé formation de base du médecin: que faire devant tel ou tel signe clinique et comment réagir avec l’équipe soignante, comment ausculter etc etc Or, en France, un médecin ne passe pas de tout à rien, comme le ferait un apprenti conducteur par exemple. Il a d’abord une phase d’apprentissage de la théorie, puis une phase moitié théorique moitié observation – l’externat-, puis une phase pratique -l’internat- où il va se confronter au terrain et où on va le laisser faire de plus en plus de choses en fonction de son ancienneté. Externat et Internat permettent au jeune médecin de se confronter à de nombreuses situations, à différents services et donc la palette d’apprentissage est vraiment large. Elle peut aller de la psychatrie à la réanimation en fonction des stages choisi par l’étudiant. C’est finalement au bout d’une dizaine d’années de formation qu’ il pourra être pleinement autonome. Le cursus est long mais toujours accompagné, assisté. L’apprentissage du métier se fait grâce à beaucoup d’observation et de mise en pratique en aucun l’apprenant est “lâché” seul face au patient.

Du coup est ce que ce genre de “simulateur” à sa place dans le système éducatif français? Je n’en suis pas si sur…