AngeZanetti.com

Internet et ses usages, développement Web et humeurs diverses

Retour sur la conférence de St Gobain


Hier soir j’étais invité a la conférence donné par St Gobain pour inaugurer ses nouveaux locaux dans Second Life.
Cette conférence était privée – ne me demandez pas pourquoi… – et visait à présenter au public l’intérêt d’équiper nos bâtiments & nos maisons de vitrages nouvelle génération. D’après PoCarles cette conférence est une première d’un “cycle de conférences et plusieurs réunions qui se tiendront sur l’implantation de Saint-Gobain Glass dans Second Life, en compagnie de résidents sélectionnés pour leur connaissance du sujet et leur envie d’agir concrètement pour la planète. “
Je n’y ai vu que des bloggueurs sûrement plus passionnés par les mondes virtuels que par les vitrages isolants mais là n’est pas le sujet de ce post. Je ne vais pas vous faire un résumé de la conférence, je n’ai pas retenu grand chose du contenu pour être honnête. Je vous laisse le lien de St Gobain pour avoir plus d’infos sur leurs produits ici. Toutefois j’ai trouvé à cette réunion plusieurs aspects vraiment prometteurs pour l’avenir de nos métaverses.

Premièrement Saint Gobain vient grossir la liste des grosses entreprises françaises implantées dans un monde virtuels. L’implantation est durable – même si Pocarles n’a pas voulu m’en dire plus :) – ,et je ne doute pas qu’elle soit dans la lignée du CA ou d’Orange pour ne citer que les plus grosses.
Un exemple de plus, une nouvelle stratégie sûrement, bref que du bon.

Ensuite le conférencier avait visiblement que très peu d’expérience dans les mondes virtuels mais à tenu le pari de donné une conférence “virtuelle” devant des bonshommes faits de pixels et s’en ait tout a fait bien sorti. Bravo! Les mentalités changent & l’adaptation aux outils que nous défendons n’est peut être pas si compliquée que ça finalement.

Le dernier aspect est un peu personnel, quoique. Pour ceux qui étaient présent hier soir vous devez vous rappeler d’une certaine Dedette Cherry – oui je sais le pseudo frise le ridicule ;).


Il se trouve que derrière le clavier de cette jolie brune se cache mon père RL. Je lui ai proposé d’assister à la conférence d’hier puisqu’une partie de son boulot RL consiste a acheter des vitrages isolants. C’est un sujet qui le botte vraiment et sur lequel il est plutôt calé. Je ne vous raconte pas tout ça pour me vanter d’avoir un papa costaud en vitrage mais parce que son exemple est intéressant.
En effet Dedette a été crée il y a quelques mois seulement et doit avoir quelques heures de jeu. De quoi ce choisir une robe soyeuse et de comprendre comment avancer, s’asseoir, chatter, et faire marcher la voix. Pas plus. Dedette est ce que l’on peut appeler un noobs un vrai. Pourtant hier soir il/elle à réussi a suivre une conférence, à interagir avec les autres avatars et peut être même à apporter quelque chose à l’exposé. Mon père n’est pas vraiment un geek, n’a jamais joué a quoi que ce soit en 3 dimensions mais pourtant après un peu de formation Inworld pour se familiariser avec le métaverse il est capable de mettre son grain de sable dans une conférence.
Il me semble que l’expérience à été enrichissante pour lui et cela m’a prouvé une fois de plus qu’avec un peu de temps consacré à une “formation” les mondes virtuels sont accessibles sans problèmes et leurs bénéfices directement à porté de clics.
Que du bon donc , merci St Gobain !

3 Comments

  1. Et c’est une chance qu’on aie pu y participer…

    La région Ebeoplex était criblée de problèmes de tp certainement dû au rolling upgrade.

    Pour ces raisons, la perspective de mettre en place des metaverses privés directement accessibles depuis le site Web d’une firme est une option intéressante. Je pense notamment à une installation OpenSim (bien sûr !)

    D’autre part, j’ai pu noter une qualité de son très inégale. Et puis les textures des slides mettaient beaucoup de temps à se charger : le Web-on-prim eût peut-être été une option préférable pour des slides devant s’enchaîner à une cadence soutenue, histoire de capter l’attention. Ce n’est pas facile de se concentrer.

    Sinon, je trouve comme Ange que l’intervenant s’en est très bien sorti. Et la conférence était interressante: je ne connaissais pas le kripton…

    Mais une conférence dans un metaverse… Quel est l’intérêt de la faire ressembler à une conférence identique à celle qu’on donne dans le monde réel ?

    Un métaverse ne donne-t-il pas l’occasion de surprendre ? Un avatar particulier, un décor atypique en rapport avec le thème, une touche d’originalité ne pourraient-ils pas apporter un réel plus, histoire de marquer les esprit, provoquer une anecdote, et compenser une faible audience par un bon bouche à oreille ?

    Par exemple, je n’ai pas pris le temps de changer d’apparence quand pocarles m’a gentiment téléporté… A la fin de la conférence, l’intervenant a tenu à faire photographier son avatar avec le mien (Jack Sparrow!) pour le montrer à ses enfants :-)

    Le contact et l’impression de présence sont très fort, parce que suivre et donner une conférence dans Second Life, c’est pas banal. Mais ça le deviendra un jour… Et parce que “l’effet Second Life” se sera émoussé, il faudra montrer de plus en plus d’ingéniosité pour marquer les esprits.

  2. Ange Zanetti

    June 26, 2008 at 17:16

    @forest : Je ne suis pas sur qu’une sim privée aurait été suffisante dans ce cas précis. Saint Gobain à l’air d’avoir mis un peu de communication dans sa stratégie.

    Pour ce qui est de l’apparence des infrastructures il est vrai qu’elles sont réalistes. Mais ne crachons pas dans la soupe, venir dans un monde virtuel est déjà un grand pas en avant pour une entreprise. Je ne suis pas sur que Stonfield aurait eu le marché avec une proposition futuriste voire fantaisiste. Ok ils n’exploitent peut être pas toutes les possibilités des mondes virtuels mais ils ont le mérite d’être là. Le reste suivra je pense.

  3. Pierre-Olivier Carles

    June 28, 2008 at 04:42

    @Forest : Je partage globalement les points que tu soulèves, concernant le fait que nous pourrions aller plus loin et utiliser davantage les spécificités du metavers. Mais…

    Nous ne le faisons pas car je crois que c’est encore trop tôt, dans le cadre d’usages en entreprise. La conférence à laquelle tu as assisté n’était pas représentative de la réalité de l’audience. Nous avons invité des résidents souvent assez anciens, des amis, des personnes qui ont l’habitude de cet environnement. Ce soir-là, effectivement, nous aurions pu pousser l’usage comme tu l’indiques, car les participants étaient prêts à cela. Mais ce n’était pas notre objectif.

    Si tu veux aider les “jeunes” résidents à s’approprier les univers virtuels, tu dois recréer des repères plus familier, pour que les gens ne se sentent pas désorientés, même inconsciemment, et de ce fait se concentrent bien sur la conférence et non sur ce qui est périphérique.

    A mn sens, le but d’une conférence, tout comme d’une réunion ou d’une formation, c’est de passer des messages, pas de contempler une performance technologique.

    Les possibilités que tu évoques sont clairement, pour moi, l’avenir (donc tu es un visionnaire ! :-)), mais je ne pense pas qu’il soit souhaitable d’aller trop vite vers cette étape, si ce n’est dans le cadre d’expérimentations “entre nous”.

    Par contre, je ne suis pas d’accord avec ton dernier commentaire, visant à aller plus loin pour marquer les esprits. La surenchère ne fabriquera pas la valeur ajoutée pour une conférence ou un meeting virtuel : c’est la valeur intrinsèque que tu en retires qui va compter.

    Le fait que je n’ai pas à me déplacer, que l’intervenant soit passionnant, que ce soit interactif, que nous exploitions des possibilités nouvelles liées à la 3D (l’étape 2 ci-dessus), etc… me suffit largement en termes de valeur. Quand nous en serons là sur une base moyenne, nous serons toujours à temps de mesurer la satisfaction de l’outil :-)

    @Ange : Il y a du vrai ;-)

Répondre

© 2017 AngeZanetti.com

Theme by Anders NorenUp ↑