AngeZanetti.com

Internet et ses usages, développement Web et humeurs diverses

Second Life ferme son agence de Singapour

L’annonce est tombée hier, LindenLabs quitte son pied a terre en Asie et se sépare de 5% de ses effectifs. Le site internet Massively nous explique que ces employés étaient en grande partie affectés au développement du fameux Second Life Entreprise, la solution business de Second Life. Ce produit orienté entreprise a fait beaucoup de bruit à sa sortie mais il faut bien avoué qu’il avait surtout déçu plus qu’autre chose.

Trop cher, trop difficile à mettre en œuvre, trop fermé, bref un produit à coté du marché me semble t-il car beaucoup dans une optique “stand alone”.

Alors SL entreprise va t-il fermé ses portes définitivement ?

C’est moche à dire mais je crois que oui !

Pour deux raisons en fait :

  1. Leur offre est complètement “à coté de la plaque”, c’est beaucoup trop cher, c’est compliqué à mettre en place et surtout c’est beaucoup beaucoup trop fermé. Les entreprises actuelles ont déjà des outils collaboratifs et penser un monde virtuel comme un outil qui remplacera TOUS les outils est une grossière erreur. C’est pourtant celle de SL Entreprise. Leur produit est incapable de se “brancher” sur un outil externe, c’est affreusement peu flexible et donc inapproprié à des grosses société. Pourtant ce sont leurs clients potentiels ! Si on rajoute à tout cela le fait que des concurrents sérieux arrivent sur le marché – comme VastPark, ProtonMedia ou même Assemblive pour certains usages – le résultat est inéluctable…
  2. Le pire dans tout cela c’est qu’au delà du fait que leur étude de marché à été bâclée ou pensée en dépit du bon sens le fait même de créer deux produits liés mais destinés à deux cibles bien distinctes est , selon Serge Soudoplatoff, une hérésie. Et j’aurai tendance à le croire. Les résidents de Second Life n’ont pas du tout les mêmes demandes que des multinationales en termes d’évolution de la la plateforme. Résultat ça râle, personne n’est content et tout le monde se sent lésé. Et on l’a bien senti au début du “mandat” de Mark Kingdon, pendant qu’il développait SL Entreprise les résidents râlaient beaucoup et avait l’impression de passer au second plan alors que c’est bien eux qui créent le monde…

Ces deux facteurs réunis m’ont l’air de garantir à SL Entreprise un avenir assez noir, alors sans vouloir passer pour un prédicateur j’ai bien l’impression que bientôt on aura une news “SL Entreprise s’arrête”. Ce qui ne veut pas dire que les Entreprises arrêteront de s’implanter sur SL, j’ai d’ailleurs un très bon exemple en tête mais je vous en parlerais Fin Juillet ;)

Alors Nebraska va t-il mourir ou pas d’après vous ?

2 Comments

  1. Ange,

    Quelle hargne ! Je ne sais pas si ton pronostic est le bon, mais je trouve tes arguments très peu convaincants.

    Par exemple, quand tu dis que SLE est compliqué à mettre en place, as-tu des éléments à fournir sur le sujet et en as-tu une expérience personnelle ? Ce serait intéressant d’en savoir plus.

    D’autre part, “l’argument” repris de Serge Soudoplatoff me semble relever de la catégorie des jugements de valeur. Au mieux. Je ne vois pas en quoi le fait d’utiliser une même expertise, surtout technologique, pour couvrir à la fois des usages professionnels et des usages personnels est une “hérésie”. Les contre-exemples sont nombreux…

    “Personne n’est content”. “Tout le monde se sent lésé”. Un peu extrême tout ça, quand même. Non?

    • Xavier

      June 10, 2010 at 10:28

      J’ai face plus d’une fois au dilemme de choix d’une plateforme technologique pour l’implantation d’un monde virtuel en 3D au sein d’une entreprise oui. Le résultat est sans appel, soit la structure s’adapte à Second Life soit on fini par choisir une autre solution. Résultat les petites structures qui sont encore assez flexible s’implantent alors que les grosses non. Hors ce sont bien ces grosses entreprises qui ont les moyens de se payer SLE. Mais il est hors de question pour la plupart de remettre à plat tous leurs outils juste pour rajouter une plateforme 3D qui déjà ne convaincs pas tout le staff…
      Résultat les grosse structures choisissent des solutions alternatives plus ouverte (OpenSim, VastPark) et les petites s’implantent sur la grille officielle.

      Pour ce qui est de l’argument de Serge, je le crois juste parce que justement les usages pro & perso ne sont pas les mêmes. Voire même complètement différents. Effectivement si on prend l’exemple de distribution Linux ou de logiciels opensource avoir une communauté d’utilisateur permet de consolider une offre professionnelle, mais il y a une grosse différence à mon sens : les usages sont -quasi- identiques.
      Dans le cas de Second Life les usages professionnels ne correspondent pas avec les demandes des résidents. Par exemple le viewer 2.0 fait le bonheur de ceux qui veulent implanter des outils collaboratifs mais n’est adopté par la communauté qu’a hauteur de 20-30%.
      L’autre sens est vrai aussi, en ce moment les avatars militent pour avoir plus de points d’accroche sur leurs avatars, les pros eux n’ont pas vraiment d’intérêt a voir cette fonctionnalité ce développer.
      Et malheureusement, développer un coté retarde le développement de l’autre si bien que l’on soit “pro” ou résident on ressent du “flottement”…
      Du moins c’est mon impression :)

Répondre

© 2016 AngeZanetti.com

Theme by Anders NorenUp ↑