Hier je suis tombé sur un article de Fred Cavazza sur son blog Marketing Virtuel, il y parle de l’héritage de Second Life. Dans le même temps Guillaume Reys, le dentiste de Dentallife, postait sur Facebook :

Pour rappel Dentallife est un seriousgame orienté sur le thème des urgences en cabinet dentaire et qui à été entièrement réalisé dans Second Life.

D’ailleurs Fred Cavazza dans son billet nous le rappelle  :

Aujourd’hui, non seulement Second Life est une destination de choix pour l’éducation, la collaboration et l’expression artistique

Je sens poindre la stupéfaction des lecteurs, Second Life interessant ? Toujours pas mort? Etc, etc…

Et bien non, et cela rejoint ce que je pensais en revenant de Laval Virtual, Second Life ou ses dérivés OpenSim ou RealXtend, sont en dessous de la moyenne en ce qui concerne la stabilité, la qualité graphique et peut être aussi les qualités techniques. Mais pour l’aspect collaboratif ils n’ont rien a envier aux plus gros. Au contraire.

Second Life et OpenSim se sont construit par des relations sociales, de la collaboration d’individus là ou des seriousgame “pro” le sont par une toute petite équipe et pour la demande d’un client. Il me semble que cela se sent sur le résultat. Et c’est là que je rejoint Fred cavazza, non seulement l’héritage de SL est énorme mais il a encore beaucoup à nous apprendre sur les méthodes de co-innovation, de co-construction et les méthodes de travail collaborative à distance.

Alors bien sur il y a encore plusieurs gros freins à l’usage de ce type de monde, bien sur leur fréquentation et leur impact est à des années lumières de celles de Facebook et Twitter, mais clairement cela reste des outils incroyablement performants et d’actualités.