AngeZanetti.com

Internet et ses usages, développement Web et humeurs diverses

Tag: Logiciel Libre

Linux fête ses 20 ans – et nous aussi !

Et oui Linux à 20 ans ! La fondation Linux lance à cette occasion un concours de design – vidéo, infographie – pour relayer l’événement. Apparemment le juge de ce concours sera Linus Torvald himself – gloups.

Une petite vidéo à été faite pour l’occasion, elle retrace rapidement l’histoire de ce système d’exploitation libre.

Ça me donne envie de mettre un triple boot sur mon Macbook du coup !

Travailler efficacement à distance.

Depuis le début de mon activité de freelance je travaille à distance. Mes clients sont très rarement localisé dans le Nord de la France, il faut donc, à chaque fois, mettre en place de nouveaux outils pour avancer ensemble.

Pourtant cela ne marche pas tout le temps aussi bien, certaines fois c’est même une catastrophe.Dans ce billet, je vais essayer de vous exposer mes clés pour une collaboration à distance efficace. Comme la plupart de ce que je publie ici cela se base sur mon expérience, c’est donc subjectif et à moduler suivant vos habitudes/contraintes.

Apu, the Workaholic by Herval

Pour réunir des conditions efficaces de collaboration il faut réunir trois choses :

Des outils synchrones.

Il en existe beaucoup, cela va du téléphone – le pire – aux mondes virtuels – le mieux – en passant par Skype ou IRC. Finalement peu importe du moment que l’on puisse échanger, brainstormer et mettre un peu de lien social.

Avoir un outil de communication synchrone cela permet d’échanger sur le suivi du projet, de s’informer sur les problèmes de chacun et surtout d’avoir des réponses rapidement. Rien n’est plus frustrant que de bloquer sur un problème et de devoir envoyer un mail pour avoir La réponse qui nous débloquera. C’est une perte de temps et souvent de motivation si la situation se répète.

Personnellement j’ai tendance à utiliser de la visioconférence pour du one-to-one et les mondes virtuels pour les réunions à plusieurs. La vidéoconf est assez légère, facile à mettre en place et permet de travailler à deux de façon efficace. Beaucoup plus que le téléphone qui est une horreur pour de longs coups de fils ou tout simplement pour “augmenter” un peu la communication – prendre des notes, envoyer des fichiers etc..

Par contre la visioconf à plusieurs c’est bien souvent très mauvais. Les webcams n’ont plus grand intéret car elles sont réduites à la taille d’un timbre poste. Le chat est souvent inexistant et pour courroner le tout, le lag rend souvent les communications inaudibles. Au final on se retrouve face à une solution qui ne résout pas grand chose : les webcams sont inutiles, la communication par VoIP est mauvaise, reste le partage d’écran mais qui semble bien maigre comme outil de communication quand les deux facteurs ci dessus cristallisent toute votre haine/attention/rejet.

Pour du travail à plusieurs les mondes virtuels sont bien plus efficients. L’avatar remplace avantageusement la webcam, la VoIP et le partage d’écran, de fichiers et de liens se font dans de bonnes conditions. Pour avoir tester Assemblive & Adobe Connect dans des situations de travail je peux vous dire que cela n’a rien à voir. La qualité de travail est bien meilleure dans le monde virtuel et la perte de webcam est compensé par l’amélioration de l’ergonomie du logiciel. Sans compter qu’avec des mondes virtuels vous pouvez faire de la conférence à distance avec 20-30 voire 50 personnes présentes sans trop de soucis – Notez que je parle, dans ce cas, de conférences plus que de réunions de travail.

2- Des outils asynchrones.

Cela peut paraitre idiot mais je vous assure que des projets se montent encore avec des “calls Skype” et … rien d’autre. C’est une erreur, la visioconférence n’est pas du tout adapté pour cela et pensé que les mails feront le reste est une erreur plus grosse encore. “Mail are easy to send but pain in the ass to receive” disait un américain éclairé et dans ce cadre il a plutôt raison. Petit bémol cependant, la mailing list est suffisante dans certains cas. Au moins il y a un suivi, les discussions sont classées etc.

Ceci dit, le must à mon avis est encore le wiki ou le BaseCamp-like. Des solutions opensources de gestion de projets existe, et, dans ce cas, cela ne coute rien à part le prix de l’hebergement et cela permet d’assurer un suivi de projet des plus efficace. Certains outils gère même les todolists, les plannings et autres diagramme de GANT. Bref c’est un outil indispensable quand on commence à travailler avec plus d’une personne.

Tiens d’ailleurs tant que je suis dans le sujet, j’ai essayé de mettre le blog dans ces outils asynchrone, pour un usage privé donc mais j’ai du mal à y trouver une réelle utilitée. Pour partager des infos ? Si vous avez une expérience la dessus cela m’interresse :)

Le mail, quant à lui, doit servir d’alerte uniquement. Le developpement de vos problématiques doit se faire sur un autre support sous peine de le voir oublié, perdu dans le flot journalier de tous ceux qui bossent sur le net. Certains en sont à plus de 100/j. Moi qui ne suit pas un blogueur influent ou un CEO important, j’en suis déjà à une vingtaine et j’ai du mettre en place toute une stratégie pour : trouver du temps pour les lires, les trier, y répondre, ne pas oublier le contenu de ceux qui sont super importants.

Pour résumé, envoyer un mail c’est s’exposé à ne jamais avoir de réponse. Donc, si possible, postez vos idées importantes sur le fameux support asynchrone dont je vous parle suscité.

3 – Des rencontres “réelles

Oui je sais cela peut paraître retrograde, mais c’est à mon avis important, surtout pour des projets longs. Alors pas besoin de faire une réunion par semaine, surtout si vous habitez à 900km de vos clients. Mais une rencontre de temps en temps est un très bon moyen de remotivé ceux qui travaillent à distance plus ou moins isolé de la dynamique du groupe.

De plus boire un coup après la réunion permet de reforcer le lien social et, je ne sais pas vous, mais moi je préfère travailler avec des gens que j’apprécie que l’inverse.

Il faut noter que dans ma vie de freelance le 3 est le moins souvent mis en pratique, faute de temps et d’argent. C’est à mon avis inhérent à la fonction et au contenu même des projets sur lesquels je suis amené à travailler.

Pour conclure, remarquez que travailler à distance n’est pas si compliqué et ne demande pas beaucoup de ressources. C’est tout à fait envisageable de le faire avec que des outils gratuit sans pour autant perdre sur la qualité du travail. Pour pousser un peu plus loin, vous trouverez ci dessous une liste non exhaustive des outils synchrone ou asynchrone gratuits que j’utilise ou que j’ai utilisé.

N’hésitez pas à mettre ceux qui vous pensez incontournable et qui ne figurerait pas :)

Synchrones :

  1. TokBox
  2. Skype
  3. Assemblive – la beta est gratuite
  4. SecondLife ou Opensim –
  5. Chat en tout genre – tiynchat, Gtalk ou IRC – IRC n’est pas mort et marche encore très bien pour tous les projets opensource. Allez voir le chan #wordpress sur irc.freenode.net :)

Asynchrone :

  1. Les wikis : pmwiki, PBWorks
  2. Les bases Camp like : OpenAtrium,
  3. GanttProject
  4. DropBox – outil de partage de fichiers et de stockage simplement génial, je ne peux plus m’en passer. A tester d’urgence :)
EDIT : Après plusieurs semaines de gestion de projets sur les basecamp like j’ai finalement opté pour une solution plus souple : trello il remplace allégrement le 2. & 3. !!

Soutenez l’internet libre

En ces temps difficiles pour l’Internet en général deux associations qui se battent pour une plus grande liberté de l’internaute ont besoin d’aide. Financière , bien sur mais aussi pourquoi pas bénévole ou simplement de soutient.

Je suppose que vous connaissez les deux assos ci dessous, la première c’est Framasoft, association qui s’occupe de promouvoir le logiciel libre. Ils le font avec des tutoriaux mais aussi avec une collection de livres sous licence Creative commons et dispo à la vente et au téléchargement gratuit. Mais Framasoft c’est aussi Framakey, un “pack” de logiciels libre qui tient sur une clé USB.

Bref beaucoup de bonnes idées qui vont dans le bon sens mais comme toutes les assos il ont besoin d’aide, leur pérennité est en jeu sur ce coup. Vous pouvez cliquer sur la bannière ci dessous pour voir comment vous pouvez les aider.

Soutenir Framasoft

La deuxième association à beaucoup fait parler d’elle ces derniers jours avec la bataille sur HADOPI, LOPPSI. Ils ont été très présent dans les médias et super actifs pour essayer de faire reculer ces lois qui portent atteinte à la nature même de l’Internet.

Eux aussi ont des problèmes d’argent, en clair en Janvier 2011 ils n’auront plus de quoi fonctionner si personne ne les aident…

Encore une fois, il suffit de cliquer sur la bannière ci dessous pour avoir de plus amples renseignements.

Support LQDN banner 1

Merci pour eux/nous :)

Les Licences Libres, un choix cornélien ?

Je suis entrain de bosser sur le projet #mutualab, dont je vous avais déjà parlé lors de mon tutorial Vsftpd. Cette fois je vais vous parler de licences libres.

En effet #mutualab est une plateforme d’échange de codes sources, les sources y seront accessibles et gratuites. L’utilisation de ces programmes doit donc être assez “libre”, la modification, l’échange et l’amélioration doivent être permise sans conditions. Mais comment proteger un peu tout ça? Faut-il mettre un droit à la propriété intellectuelle? Le programme modifié doit-it être republié? Si oui, sous quelle licence ?

Bref, tout un tas de questions se bousculent quant on creuse un peu cette histoire de “liberté” et on se rend vite compte que ce n’est pas aussi simple que ça en à l’air.

Alors je ne vais pas vous exposer les choix fait par #mutualab, il n’est d’ailleurs pas définitif, je vais plutôt essayer de lister les licences libres les plus communes. Le but étant de vous aider a faire un choix quand vous serez confronté au problème. Et je ne vous cache pas que vu la complexité de l’offre, cela va me permettre de mettre les choses à plat et de me faire un pense bête que je pourrais ressortir facilement :p

Continue reading

La vidéo du Vendredi : FireFox est multitouch !

La vidéo de ce vendredi est à classer dans le rayon actus, une fois n’est pas coutume. Vous avez forcement entendu parlé de la sortie imminente de la nouvelle version de FireFox, la fameuse version 4. C’est un virage important pour Mozilla car ils ont gagné le combat de promouvoir le choix et l’innovation sur Internet” mais la guerre des navigateurs n’est pas finie, elle commence même avec l’arrivée de Chrome.

Cette nouvelle mouture promet de nombreuses nouveautés, plus de stabilité et j’apprends aujourd’hui que FF4 supportera le multitouch !

Alors gadget ou pas gadget je vous laisse juge, mais je ne resiste pas à vous en faire profiter avec cette vidéo.

Continue reading

Ubuntu change de look

Vous le savez peut être en Avril prochain Ubuntu, ma distribution linux préférée, sort une nouvelle version LTS nommée Lucid Lynx. LTS c’est du jargon d’informaticien qui veut dire Long Time Support, elle sera donc mis a jour en continu pendant les 5 prochaines années et traditionnellement une sortie de LTS doit marqué l’avenir des futures versions.

Et bien cette fois Canonical, la société éditrice d’Ubuntu, a choisi ce moment pour changé d’identité graphique. Fini le marron moche qui rebutait les nouveaux utilisateurs et place à une police plus moderne :

Mais ce n’est pas un simple relooking de logo qui se prépare mais bien une refonte complète de l’interface graphique. Comme promis Ubuntu 10.04 Lucid Lynx sera belle! Les versions précédentes ont servis de test pour améliorer la vitesse de boot et de shutdown ainsi que la compatibilité avec le matériel, cette version sera donc orientée expérience utilisateur.

Des images des thèmes graphique sont disponibles sur le wiki d’Ubuntu, je vous présente ci dessous celui qui me semble plus proche de mes goûts :

Attention je vais troller un peu là :

L’idée de base semble être la “lumière”, moi j’ai un peu l’impression que l’inspiration de base c’est MacOS non? Alors bien entendu en terme d’ergonomie Apple est loin d’être le plus mauvais mais pourquoi copier à ce point la marque à la pomme ?

c’est bon vous pouvez reprendre la lecture, fin du troll :)

Évidemment, et c’est pour cela que j’aime Linux, tout est modifiable donc on peut enlever le papier peint violet-moche  et la ressemblance avec Mac sera déjà moins présente.

L’écran de boot sera lui aussi modifié ainsi que la packaging des CDs et la charte graphique du site web.

Si l’on met de coté la polémique “copie de MacOS ou pas copie de MacOs”, ce changement est le bienvenu. Cela rend la marque plus attrayante et plus sexy. On est très loin de la pensée commune “Linux c’est pour les Geeks” quand on voit ces visuels et c’est une très très bonne chose ! La devise d’Ubuntu c’est “Linux for human beings” (Linux pour les êtres humains) et je dois dire que depuis que j’utilise cette distribution je me rend bien compte que tout est fait pour avancé dans cette direction.

J’ai commencé avec Ubuntu en Avril 2007 et depuis beaucoup de choses ont changés. Les disques durs Windoze sont accessibles depuis Ubuntu, de plus en plus de matériel est reconnu sans installer un seul driver – c’est le cas de mon PC fixe, de mon portable et de mon imprimante je n’ai installé AUCUN driver pour les faire fonctionner ! De plus l’installation est vraiment simple et rapide, même pour le commun des mortels. J’ai fait une install à distance pour une copine il y a peu de temps. Le seul point ou j’ai du intervenir c’est pour le partitionnement du disque et la gestion du dual boot. C’est plus la cohabitation avec Vista qui est compliqué à gerer que l’installation d’ubuntu elle même. Tout est fait graphiquement mais pour le dual boot il na fallait pas se tromper de bouton  :p

Sinon tout c’est fait tout seul et en 30min à peine. Tout simplement incroyable ! Et bien evidemment c’est gratuit, pas de licence à payer, et c’est largement suffisant pour l’utilisation commune d’un Pc à savoir : traitement de texte, navigation internet, chat, vidéos et musique.

Peut être que cette nouvelle version sera pour vous l’occasion de (re)tester et de switcher non ?

Le logiciel libre devient l’enemi public N°1

Un rapport Américain vient de mettre le feu aux poudres, les libristes sont maintenant montrés du doigts au même titre que les pirates informatique ou les fabricants de contrefaçons -vêtements,médicaments, chaussures etc…

Alors qu’est ce que ce rapport? Il se nomme le « Special 301 Report » et cherche à dresser un bilan du respect de la propriété intellectuelle dans le monde. La carte ci dessous vous donne le classements des pays en trois catégories : En rouge les pays à surveiller en priorité, en Orange les pays en “surveillance inférieure” et les autres en gris.

Pourquoi les défenseurs du logiciels crient-ils au scandale alors? Tout simplement par ce que dans ces pays “rouges” figurent des nations qui ont pour seul tord de favoriser le logiciel libre. Curieux amalgame non? L’Inde, le Brésil et l’Indonésie sont dans ce cas. Le  lobby du copyright, au travers de ce rapport, dénonce l’expansion du logiciel libre aux 4 coins de la planète,  et dans ces 3 pays en particulier. Effectivement un état qui s’oriente vers des solutions libres c’est d’autant moins de licences vendues par Microsoft ou Apple et donc un gros manque à gagner.

« La politique du gouvernement indonésien (…) affaiblit l’industrie du logiciel et sabote sa compétitivité à long terme en créant une préférence artificielle pour des sociétés qui proposent des logiciels open source et des services dérivés, et va même jusqu’à refuser l’accès du marché gouvernemental à des entreprises reconnues.

Au lieu de promouvoir un système qui permettrait aux utilisateurs de bénéficier de la meilleure solution disponible sur le marché, indépendamment du modèle de développement, elle encourage un état d’esprit qui ne reconnaît pas à sa juste valeur la création intellectuelle.

Ainsi, elle échoue à faire respecter les droits liés à la propriété intellectuelle et limite également la capacité du gouvernement ou des clients du secteur public (comme par exemple les entreprises nationales) à choisir les meilleures solutions. »

Pour vous donner une idée des gains engendrés par un basculement en solutions libres il suffit de prendre l’exemple de la gendramerie Française quià migrer 70 000 postes informatiques sous Ubuntu en Janvier 2008. A l’époque on nous expliquait :

“Avec les logiciels libres, nous n’avons pas eu à passer de marché public sur toutes les couches. 70% sont en logiciels libres et nous économisons donc à ce jour 700 000 licences de 25 à 300 euros l’unité. Lorsque, chez nous, nous déployons un logiciel à 100 euros/poste, c’est un budget de 7 millions d’euros !

Ce qui est grave c’est que ce rapport tend à opposer les logiciels libre et la propriété intellectuelle. C’est bien entendu complètement faux, tout comme l’idée que le libre est gratuit et qu’il ne permet pas de créer de l’économie. Ubuntu -ou plutôt Canonical- et WordPress sont deux bons contre exemples à cet argumentaire. Ces deux entreprises proposent des produits libre mais font un bénéfice non négligeable en vendant du service ou des produits annexes.

En fait ce qui apparait c’est une opposition entre deux modèles, l’un basé sur la propriété le secret et l’opacité, l’autre au contraire sur l’ouverture, la transparence et le codesign.

De l’économie de la rareté à l’économie de l’abondance le pas n’est pas facile à franchir et les vendeurs de logiciels, tout comme les vendeurs de disques, ne veulent pas croire que cela est inévitable…Le problème c’est que ce sont des entreprises particulièrement puissantes et que cela influent sur le développement de pays qui n’ont rien demandé, dommage…

source : Framablog , numérama et cio-online

Le minitel 2.0 ?

Benjamin Bayart nous explique que ce que nous appelons le Web est en fait une copie du minitel, en couleur avec des résolutions énorme, mais rien de ce qui était internet n’est présent dans ce que a fait le web.
Web veut dire toile, réseau alors que maintenant tout est centralisé. La fameuse “toile” ressemble plus à un pays avec des gros paquets éloignés raccordés par des tuyaux/routes…
Il fait le parallèle entre le logiciel libre & internet. C’est le concept “d’auberge espagnole” qui a fait les deux malheureusement avec les brevets, DRM et autres joyaudries propriétaires impossible de mettre sa pièce à l’édifice….
En effet comment améliorer Hotmail, YahooMail, ou Flash?????

En un mot ou deux, Herbergez vous !

Bref c’est un peu long (40min) mais il faut voir cette vidéo :

Minitel 2.0 par Benjamin Bayart from gaspard on Vimeo.
source Korben.info

Etre un acteur libre des Mondes Virtuels

Hier c’était le 1er mai, jour des manifs & revendication en tout genre. J’ai donc décidé de faire la mienne à ma petite échelle.

Partant du principe que ceux qui me lisent utilisent plus moins les mêmes applications que moi je vais vous montrer qu’il est possible d’avoir un poste de travail fonctionnel sous GNU/Linux.

Pourquoi Gnu/linux pourquoi pas Windoze ou mon bon vieux Mac? Parce que Linux est libre – tout le monde peut avoir accès au code source -, Linux est le fruit d’une communauté et que la dernière version d’Ubuntu mérite d’être testée -et en plus c’est gratuit !


Elle est très stable, prend peu de place et de ressources et est vraiment fonctionnelle.
“Plutôt que de changer de pc changez de système d’exploitation” est la maxime de beaucoup d’utilisateurs du logiciel libre!

Pour ceux qui pensent encore que Linux demande des connaissances poussées en programmation, essayez le “LiveCd”. C’est le système linux totalement utilisable sans rien changer a votre système existant. Tout tiens sur un Cd. Bon bien sur c’est un peu lent mais ça permet de tester sans tout bouleverser ou de dépanner en cas de mort du disque dur.
Plus de lignes de codes, tout est graphique comme windoze ou mac et les applications disponibles sont vraiment efficaces.
Pas de virus, pas de spywares, plus de défragmentation, plus de formatage tout les 3 mois. Mais cela mérite un petit effort d’adaptation – changement des habitudes de windoziens.
Pour faciliter ce “switch” je vais vous donner ici le fruit de mon expérience sous la forme d’un listing des applications que j’utilise et qui me semble les meilleures.

Tout d’abord si vous êtes ici c’est que vous avez besoin de surfer, je ne vous ferais pas l’affront de vous présenter Firefox. Mais d’autres browser existe certains sont très léger ( Nautilus) d’autres,comme Konqueror sont remplis de fonctionnalités diverses (FTP, explorateur de fichiers, lecteur PDF … ). Personnellement j’utilise Firefox il est un poil lourd mais les plugins me permettent vraiment d’en faire ce que je veux et j’adore ça.

Les autres applications phare du logiciel libre sont bien sur ThunderBird & OpenOffice. Je les utilise assez peu depuis l’arrivée de google docs & de Gmail.

Pour Twitter le meilleur client que j’ai trouvé est Twitux. Il permet d’envoyer des messages privé, il transforme automatiquement les liens en tinyurl et affiche une notification à chaque message reçu.

Pour communiquer Skype est dispo en version Linux avec capture de la webcam “out of the box”.
Pour tout ce qui est chat j’utilise Pidgin qui a le gros avantage d’être multi-protocole. Je peux donc chatter avec mes contats MSN,Yahoo & Gmail dans la même fenêtre.

Second life est dispo en client Linux. Pour être franc le client est pas top. Il bouffe beaucoup de mémoire et la voice marche seulement après des bidouillage. Bref pas top. Mais pas de panique il suffit d’installer Wine et d’installer le client windoze. Et là Ô magie la voice fonctionne parfaitement et moins de lag je trouve.
Pour la vidéo dans SecondLife il suffit d’installer tout les codecs Gstreamer et pas de soucis ça roule.

Vous voulez créer des vêtements pour votre avatar? GIMP va devenir votre ami, c’est un photoshop-like grandement suffisant pour faire des skins, bannières de site web ou textures pour SL. Un très bon tuto pour la création de vêtements pour SL est dispo ici.

Le montage vidéo est aussi possible avec Cinelerra – les habitués de Première Pro ne seront pas dépaysé. L’interface noire impressionne au début mais il faut reconnaître que l’outil est puissant. Je ne suis pas un pro des montages vidéos mais quand je voit de la gestion des images clés, un nombre de pistes audio/vidéos illimité je me dis que ce logiciel est suffisant pour mon utilisation.

Pour la création d’icônes & le dessin vectoriel Inkscape est magique, un excellent tuto de mrboo dispo ici.

Le Fameux DreamWeaver est remplacé ici par Komposer qui est un éditeur de site web WYSIWYG – ça veut juste dire que ce qu’on fait à l’écran c’est ce qu’on aura sur le résultat final :). Il parait que le code produit par ce dernier est plus propre que celui de Dreamweaver mais que bon il faut pas le dire sinon ça fait des vilains trolls….

Voilà donc un aperçu rapide des solutions offertes par le logiciel libre. Ah oui j’oubliais pour tout ce qui est vidéo il y a VLC le fameux! Léger, pas besoin de codecs, permet de streamer etc… Pour ce qui est musique il faut absolument essayé AmaroK – jamais trouvé mieux même Itunes fait pâle figure a coté.

Tous les logiciels nommés ici sont dispo dans les “paquets” cela signifie que pour les installer il suffit de cliquer sur Ajout de programmes et de les chercher dans la liste qui vous est proposée.Simple comme bonjour :)

Cette fois je crois avoir fini ce rapide tour d’horizon, c’était un petit post militant. J’avais envie de faire un petit poste d’évangélisation et de démystification.
Le logiciel libre est, je trouve , de la même veine que les mondes virtuels. Le contenu est généré par les utilisateurs, et distribué gratuitement pour en faire profité le plus grand nombre. Bon au début c’était un peu élitiste, mais aujourd’hui c’est vraiment facile d’accès et la communauté très réactive aide en cas de soucis.

Pour essayer le livecd d’ubuntu c’est ici.

© 2016 AngeZanetti.com

Theme by Anders NorenUp ↑