AngeZanetti.com

Internet et ses usages, développement Web et humeurs diverses

Tag: Unity3d

Unity3d arrive sous Linux !

Si vous suivez ce blog vous connaissez probablement Unity3D. Ce moteur de jeu est de plus en plus populaire et, sa volonté d’être présent sur tous les supports est une des clés de son succès. On peut en effet jouer à des jeux unity dans son navigateur, sur son téléphone, sa console ou encore avec sa tablette.

Mais, ombre au tableau, pas sous un PC tournant sous Linux !

Avec la nouvelle mouture d’Unity 4.0 cela va changer puisque le logiciel va proposer un export vers le système d’exploitation opensource, et sans surcoût supplémentaire !

De quoi ravir près de 10% des utilisateurs potentiels, et, d’un point de vur plus personnel, cela va peut être me faire basculer vers Ubuntu !

Il y a quelques années un ami – et clairement mac addict – me disait : “Tous les logiciels sérieux tournent sous MacOs”, je compléterais par : “Tous les logiciels qui se veulent vraiment grand public tourne sous GNU/Linux!”

[Source]

 

Immersive Labs sort Amphi-B une solution 3d pour des conférences à distance

La semaine dernière ImmersiveLabs, l’entreprise béarnaise spécialisée dans les mondes virtuels et dirigée par @davidcastera, à lancé Amphi-B.

Amphi-B est une solution immersive basée sur Unity3d qui permet de louer des espaces virtuels pour organiser des conférences à distance.

Comme vous pouvez le voir sur la photo ci dessus, l’interface est minimaliste assez simple à comprendre et se résume à un chat, une liste des connectés et quelques paramètres. La navigation se fait au clavier uniquement avec les touches directionnelles et l’environnement embarque également la VoIP. Le monde est un grand parc dans lequel on trouve plusieurs grosses salles de conférences. Chaque salle est équipée d’écran géant pouvant afficher des pages web ou des documents.

Il est possible de louer ces espaces séparément ou pas en fonction de votre demande, de l’envergure de l’évenement.

Et, bien sur, on est sur une techno Unity3D, donc tout ceci est accessible dans n’importe quel navigateur et devrait tourner sur de bonnes vielles machines !

Je ne vous cache pas que l’offre me fais carrément penser à ce que propose Assemblive, avec un peu de retard en terme d’accessibilité et de fonctionnalités. Honnêtement, j’ai un peu de mal à y croire. Assemblive est sur ce marché depuis plusieurs années sans vraiment décoller en terme de fréquentation il me semble. On est loin de l’adoption massive que nous prévoyait Gartner il y a quelques années. Donc le ROI me paraît assez difficile sur ce créneau.

J’espère me tromper, et souhaite longue vie à Amphi-B !

Convertir des îles Opensim ou SecondLife en collada

Je ne sais pas si vous connaissez Tipodean c’est une startup dirigée par Chris Collins, un ancien Linden, et qui depuis quelques mois essaye de créer un viewer Unity pour OpenSim et SecondLife. Je vous en parlais en Juillet dernier, à l’époque ce n’était pas vraiment au point, c’était de l’alpha…

Mais ils ont continué à travailler et ont annoncé le 3 janvier dernier la sortie d’un site web qui permet de convertir directement le contenu SecondLife ou OpenSim pour l’afficher dans le navigateur via Unity3d Ou Flash !

Vous pouvez tester la démo dispo ici http://www.tipodean.com/ Il y a encore pas mal de lag, les graphismes ne sont pas extraordinaire mais le potentiel est là !

L’autre point positif c’est que pour arriver à ce résultat Tipodean passe par du Collada, le format générique de la 3D. On peut donc récupérer nos objets et les afficher dans Blender, Sketchup etc… Et peut être les afficher un jour en WebGL ? Comme le montre cette démo de Three.js, le collada est de mieux en mieux supporté par WebGL !

En attendant que la techno murisse Tipodean à donc décidé de se focaliser sur Unity3D :

“Anyone trying to get there content out to a larger audience. School/University, Museum, Company, Government. If you want to run it in the web ad have it deployed to a very large audience with the need to handle high loads then that is why you would want to look at Unity3D. Or put it out to IPads or Android. But the real key it large audience, in the browser, for an easier onboarding.”

J’aurais été beaucoup moins d’accord avec cette déclaration il y a un an mais c’est vrai que l’export en Flash est une grosse avancée, car le taux d’installation d’un plugin comme unity3d – si simple soit-il – ne doit pas être énorme.

Flash, même s’il s’agit aussi d’un plugin, est installé sur la majorité des machines !

J’espère que l’optimisation va avancer rapidement maintenant… Dommage que la techno ne soit pas opensource on aurait pu contribuer au développement car nombreux sont les intéressés par les débouchés d’une telle techno je crois !

Unity supportera HTML5

 

J’ai lu une news sur Gamasutra hier qui ‘ma fiat bondir de mon siège – ou presque. Unity technologies annonce qu’il supportera probablement HTML5 dès que cette technologie “sera prête pour le gaming”.

Le CEO, David Helgason explique que le moteur HTML5 est très bien pour faire de la datavisualisation par exemple mais que cette techno n’est pas encore mûre pour faire du jeu. D’après lui celui va changer avec le temps et Unity surveille de près ces changements pour pouvoir proposer une compatibilité rapidement.

Il faut dire que WebGL/HTML5 fonctionne sans plugin directement dans le navigateur. C’est, de l’avis de tous les acteurs pro des mondes virtuels et/ou du serious game, LA grosse marche à franchir avant une réelle propagation de ces technos.

Ceci étant dit, Unity est une techno propriétaire, payante, alors que HTML5 est un standard ouvert. Pour ceux d’entre nous qui savent coder autant créer directement du contenu en WebGL. D’autant que des frameworks comme Three.js ou Philo GL permette maintenant de créer des scènes webGL assez facilement –  sous réserve de coder en Javascript…

C’est d’ailleurs ce positionnement que j’ai choisi en me mettant à fond dans le JS depuis plusieurs mois. Vous devriez d’ailleurs voir bientôt du changement sur ce blog, une nouvelle version avec du HTML5 & du webGL est en préparation !!

Vers un client Web pour OpenSim et SecondLife

Les mondes virtuels n’ont pas eu le succès attendu. C’est un fait. Nous sommes beaucoup à penser que cela est du, entre autre, a un vrai problème d’accessibilité de ces plate-formes. Il faut installer un client lourd, s’enregister, apprendre à se déplacer en 3D, retrouver ses amis etc etc… En un mot c’est dur, trop compliqué pour le visiteur lambda qui cherche juste à visiter une expo, assister à un spectacle et pas à devenir le builder qui va révolutionner le metavers.

Pour palier à ce problème, une des solutions serait d’avoir un accès dans le navigateur internet directement. C’est ce que propose Assemblive par exemple. L’avantage de ce type de solution est qu’un simple clic sur un lien permet de se retrouver dans une interface en trois dimensions.

Alors pourquoi OpenSim, SecondLife et les autres ne proposent-ils pas un accès à leurs mondes immersifs dans le navigateur. Je n’ai pas la réponse. Tout le monde tend à penser que cela va arriver. La question c’est quand?

De nombreuses initiatives démontrent que l’on est pas si loin que cela. Par exemple TippoDean propose de convertir vos fichier OAR – le format de sauvegarde des sims – en format 3D mesh de façon à pouvoir exporter plus facilement sur un moteur externe comme unity3d par exemple.

Seulement, Unity n’est pas, à mon avis, la solution idéale. Il faut installer un plugin et pour beaucoup c’est toujours un frein à l’adoption. Dans un usage en entreprise par exemple, installer un plugin cela veut dire appeler le technicien pour l’installation et à chaque mise a jour. Trop compliqué.

Une solution à ces écueils serait de porter le tout sous WebGL, une technologie HTML5 qui permet d’afficher de la 3D dans le navigateur. Pendant longtemps je me suis demandé si c’était réalisable, si on pouvait imaginer afficher une sim dans un browser. Mes doutes portaient sur la capacité graphique de WebGL pour afficher un monde aussi complexe que peut l’être une sim OpenSim.

Certains exemple comme le projet ROME m’avait rassuré mais je n’avais toujours pas de certitudes même si je “sentais” bien que cela serait possible.

Ces derniers jours j’étais à Strasbourg aux RMLL et il se trouve qu’il y avait un développeur WebGL, Cédric Pinson. Après lui avoir posé la question et lui avoir montré la techno Opensim il avait l’air plutôt confiant. Il est possible de monter un client léger basé sur du WebGL pour accèder à OpenSim depuis son navigateur Internet !

Cela demanderait du temps, mais c’est de l’ordre du possible, et apparemment vraiment pas insurmontable. Il suffirait de quelques développeurs Javascript pendant quelques mois. OpenSim ayant la communauté qu’on lui connait j’ai du mal à comprendre pourquoi cela ne s’est pas encore fait…

Des volontaires dans l’auditoire ?

Retour sur mes interventions découverte des mondes virtuels à l’HETIC

La semaine dernière se tenait ma dernière intervention devant les H4 – comprenez Bac+4- de l‘HETIC. Pour ceux qui ne connaitraient pas, l’HETIC est la Haute Ecole des Technologies de l’Information et de la Communication. Autrement dit, une école de l’Internet. Chaque année 70 étudiants sortent de cette école et vont rejoindre les rangs des web-agencies, start-up ou autre acteur du web.

L’année dernière avec Serge Soudoplatoff, nous avions monté un projet afin de mettre HETIC dans un monde virtuel. Nous avions choisi Second Life pour raisons pratiques. L’hébergement est facile, la modélisation du monde tout autant et, au vu du temps imparti pour le projet, c’était parfait.

Cette année, il fallait donc motiver des étudiants pour reprendre le projet et le faire avancer.

Seulement en un an beaucoup de choses ont changé, comme c’est souvent le cas dans les nouvelles technos.

– Premier changement notable, SecondLife est plutôt en mauvaise santé. Les chiffres sont en baisse constante depuis quelques mois, ils peinent vraiment à se remettre du fameux projet Nebraska.

– Deuxième changement la 3D est arrivée en masse dans notre quotidien, aussi bien sur nos Tv, dans nos smartphones que sur nos écrans de cinéma. Du coup, devoir télécharger un client spécifique et lourd pour accéder un monde fermé est devenu aberrant aux yeux des étudiants.

– Enfin, troisième changement, en un an Unity3d à continué de progresser et WebGL ou Flash3D sont devenus beaucoup plus matures.

Tout cela fait beaucoup d’arguments à charge contre l’ancien modèle client web/serveur lourd…

Au bout de ces 3 journées de présentations des mondes virtuels le constat est sans appel autant pour moi que pour eux :

Les mondes virtuels, les seriousgame, ou tout ce qui est 3D doit être DANS le l’internet pour être crédible. D’autant plus que les technos sont crédibles pour le réaliser. WebGL est passé en version 1.0 la semaine dernière. Flash 11 intégrera la 3D et l’accélération graphique. Et Unity3D et multi support et propulse des solutions de plus en plus bluffantes et toujours aussi multiplateforme.

Bref, le constat est sans appel. Il faut du client web. Sinon cela reste un outil G33k, un truc marginal. Bon. Mauvaise nouvelle le temps imparti à un hypothétique projet est beaucoup trop court pour cette année. Donc aucun des étudiants ne se portera volontaire pour continuer le projet HETIC dans SL. Par contre tous sont motivés pour monter un projet innovant, full web, avec pourquoi pas une touche de seriousgame dès l’année prochaine !

Faut-il y voir une vraie tendance de fond et un virage franc vers  l’accessibilité du public en général ? J’ai tendance à le croire, et vous?

En tout cas, ces interventions sont vraiment agréables. Cela permet de se confronter aux attentes des jeunes et à leurs attentes et c’est toujours aussi enrichissant, merci à eux !

La version 3 d’Unity3d arrive !

Depuis quelques jours c’est un peu l’effervescence sur le blog d’Unity. En effet la version 3 du désormais célèbre moteur de jeu ne va pas tarder à sortir. Du coup, pour faire un peu de com’, Unity lance jour après jour des vidéos illustrant les nouvelles fonctionnalité du moteur.

Les nouveautés sont surtout dans le domaine du rendu : capacité physique des vêtements, ombres portées etc.. mais aussi sur l’audio. Toutes ces vidéos sont assez bluffantes, encore une fois Unity3d frappe fort et reste définitivement en avance sur tous ses concurrents. Surtout quand on pense que tout cela tourne sur Iphone, Ipad et sur quasiment tous les navigateurs Internet…

Continue reading

Unity3d ou WebGL comme futur standard d’un Internet 3D ?

Google à sorti son “native client” il y a quelques jours comme je vous l’annonçait dans cet article mais je ne croyais pas que ça bougerait aussi vite.

Hier, Unity3D, le moteur de jeu vidéo sur lequel est basé Assemblive par exemple, à annoncé qu’ilvdéveloppait une application native pour Chrome. Concrétement cela veut dite que Unity3d n’aura plus besoin de plugin pour fonctionner dans le navigateur de Google. On aura de la 3d aussi facilement que l’on affiche des pages web, simplement en cliquant.

Ce qui est marrant c’est qu’ils font cette annonce en plein boum du WebGL et à peine 2 jours après que Google annonce qu’il supporte officiellement cette nouvelle technologie basée sur HTML5. Ou plutôt, pour le dire dans le bon sens, qu’il arrête le projet O3D qui était un concurrent à WebGL.

La bataille pour le standard de l’internet 3D à commencé :)

Continue reading

Un viewer Opensim basé sur Unity3d ?

C’est la nouvelle du jour : il y a un petit malin qui s’amuse à créer un viewer OpenSim avec Unity3d -qui est gratuit depuis peu ! Unity3d c’est un peu la version 3d de flash : une interface vraiment bien faite avec laquelle on peut construire des jeux vidéos, des mondes virtuels avec juste du drag & drop. C’est loin d’être aussi facile d’approche que du OpenSim ou du Second Life mais le résultat est vraiment impressionnant.

Graphiquement on est bien au dessus du niveau de Second Life mais surtout Unity3d est facilement intégrable dans une page web, et peut même communiquer avec cette page web ! Et là, tout ceux qui utilisent OpenSim se mettent à rever ! Un simple plugin permettant de naviguer dans OpenSim avec en plus de l’info qui circule facilement entre la page, les widgets et le monde virtuel. Terrible ! Et la bonne nouvelle c’est que Rob – le papa du projet – n’est pas très loin d’y arriver. Je ne vais pas développer ici quels sont les soucis – c’est du langage de codeur – mais les obstacles franchis sont nombreux.

Alors le fameux viewer browser pour bientôt? Ah tiens apparement il ne fonctionnerai pas pour SL, une question de code verrouillé :p Marrant de voir à quel point des particuliers dans leur coin peuvent pousser des plates formes beaucoup plus qu’une entreprise, qui pourtant fait un chiffre d’affaire avec 6 zéros… Si si rappelez vous Mark Kingdon parlait de “Saint Graal” quand j’ai évoqué un tel viewer pour SL. Il semble que l’opensource permette de toucher beaucoup plus rapidement le sacré que la logique propriétaire, mais là je fais du prosélytisme :D

source

© 2016 AngeZanetti.com

Theme by Anders NorenUp ↑