AngeZanetti.com

Internet et ses usages, développement Web et humeurs diverses

Tag: Université

Vidéo “causerie” sur l’enseignement et les mondes immersifs

J’ai trouvé sur le blog de Gehan une vidéo de qualité mise en ligne par @Batier. C’est sous la forme d’une “causerie” d’été entre Christophe Batier, Jean Paul Moiraud et Jacques Rodet.

On y parle de l’intérêt d’un avatar comparé à une simple webcam, à la relation que cela induit. A l’intérêt des environnements immersifs sur l’enseignement. Beaucoup de questionnement pertinent sur la 3D, les capacités cognitives des mondes virtuels etc etc.

A voir et revoir !

Quelle méthode pour un apprentissage rapide des mondes virtuels?

Il y a une semaine j’étais à Paris pour dispenser une formation dans une école de design. Je vous parlerais du projet plus tard car il n’est pas encore fini, le but de mon intervention était vraiment axée sur l’apprentissage des bases de SecondLife/Opensim, rien de super croustillant pour le moment donc.
Par contre ce qui est plutôt intéressant c’est le processus de prise en main du viewer par les étudiants. Je commence à avoir le recul suffisant pour me rendre compte que c’est souvent la même chose :

Je commence toujours mes cours par une rapide présentation des mondes virtuels et de la plateforme sur laquelle on va travailler. Force est de constater que les étudiants aussi digital natives qu’ils soient ne connaissent pas vraiment les mondes virtuels, sauf peut être World of Warcraft pour les plus geek d’entre eux.

Ensuite la première prise en main est vraiment rapide car ils ont grandi avec une manette de Playstation dans une main et un clavier dans l’autre. Bouger un avatar ne leur fait donc pas vraiment peur et cette partie va vraiment super vite.
Par contre dès que l’on arrive à la partie design/modélisation c’est l’hécatombe, ils décrochent, trouvent les outils nuls – bon c’est pas forcement faux – et pensent que c’est impossible de modéliser/coder/designer avec les outils intégrés à SL. A chaque fois cette partie coince un peu.
Pourtant ce sont des créatifs et travailler dans un environnement plus contraignant que d’habitude devrait plus aiguisé leur curiosité que les repousser…

Depuis ma dernière intervention pour l’école de Design de Nantes, je me suis rendu compte que l’arme fatale contre ce genre de sentiment est tout simplement “le design supervision” l’accompagnement de projet -Merci à @fmeichel pour la correction ;). Autrement dit être présent inwolrd – en RL ou non d’ailleurs – pour répondre instantanément aux questions des étudiants. Donc une fonction “hotline” qui permet qu’ils ne bloquent pas une heure devant iun problème minime… Le deuxième avantage de ce mode d’apprentissage c’est la dead line. Il faut que les étudiants aient un vrai projet – le mieux est encore qu’ils l’aient choisi eux même – avec une dead line est des objectifs clairs. Le bénéfice combiné de ses deux aspects provoque une ébullition qui multiplie la vitesse d’apprentissage et d’appropriation de la plate forme. Les étudiants Nantais ont fini en trois jours des projets vraiment complexes alors qu’ils n’avaient jamais touché SL et cette intervention fut 100% en ligne.

Ci dessous une vidéo qui résume assez bien, je crois, comment construire un projet/workshop sur le design dans les mondes virtuels :

Qu’en pensez vous? Mettez vous en place ce genre de méthode didactique pour vos projets dans les mondes virtuels?

Retour sur ma formation pour l’Ecole de Design Nantes Atlantique

Cette semaine à été une semaine dédiée à la pédagogie. En effet depuis Lundi j’ai formé l’EDNA (Ecole de design de Nantes Atlantique) aux mondes virtuels. Pour être plus précis à Second Life & Opensim. La formation fut assez classique : présentation des mondes virtuels, introduction à l’utilisation du viewer puis initiation au build et au script LSL. Le tout sur 3 jours en « mode projet » en partant du principe que c’est en codant que l’on devient codeur :)
Peu ou pas de cours magistraux mon rôle fut plutôt d’apporter des précisions point par point tout en s’appuyant sur l’expérience et les soucis de chacun.

Pour des raisons de santé, je n’ai pas pu me rendre sur place pour cette formation. Avec Yann LeGuennec nous avons donc décidé de TOUT faire à distance. Et là on arrive dans la partie cool du sujet :)

J’ai donc passé 3 jours à enseigner à distance à des élèves « inconnus ».Cela m’a paru un peu déconcertant au début, pour être honnête. Surtout que l’outil en question est précisément celui dont on se sert pour enseigner :) Pour palier a ce problème j’ai mis en place 3 outils.

1- Twitter :
L’outil idéal pour donner un RDV virtuel à telle adresse, url ou pour dire que rien ne marche, que l’on sera en retard etc etc
Twitter c’est l’outil minimaliste par excellence qui permet de communiquer quand rien ne marche, ou quand on est en asynchrone. Indispensable comme roue de secours donc et facile à mettre en place. Tous les étudiants avaient donc leur compte. Et cela nous a bien servi :)

2- Procaster :
Procaster est un outil gratuit qui permet de diffuser en live sur une page web ce qui se passe sur son écran d’ordinateur. Le tout agrémenté d’un chat qui permet de discuter avec les personnes connectées a votre flux vidéo. Il s’est révélé très pratique pour expliquer les fonctions de bases, faire des démonstrations etc… Encore une fois le challenge majeur venait du fait que je devais enseigner à des élèves comment utiliser SL avec …. SL dur dur donc. Procaster m’a permis de faire des démonstrations pour les techniques de bases de l’apprentissage du client.
A noter qu’il streame aussi votre micro en live. Mon idée première était d’ailleurs de faire toute la partie présentation de SL et des mondes virtuels depuis Procaster avec la VoIP et mes slides. Finalement nous sommes passé directement à la case 3ème outil sur demande des étudiants!

3- Second Life :
Le troisième outil de e-learning que j’ai mis en place est évidement SL. Et finalement toute la formation à été faite depuis ce monde virtuel. J’ai importé mes slides, activé la VoIP et roulez jeunesse.
Les étudiants n’avaient, pour la plupart, pas vraiment testé Second Life avant la formation. Mais l’assimilation des bases à été très rapide. Il faut dire que ces futurs designer pros ont l’habitude de manier de la 3D et des jeux online. L’immersion n’a donc pas posé de problèmes spécifique, j’ai donc pu réaliser mon cours exactement comme si j’étais sur place. Quand de temps en temps j’éprouvai quelques difficultés à me faire comprendre, hop je proposais de regarder ce qui se passait sur Procaster et nous retournions sous SL.

Je n’en doutais pas mais pour l’avoir testé sur du long terme je maintiens : l’apprentissage dans Second Life est vraiment efficace & agréable.
J’ai réalisé un petit sondage à la fin de ces 3 jours de formations pour savoir un peu quel était le ressenti des étudiants vis a vis de mon intervention mais aussi vis a vis de la méthode. Aucun n’a semblé affecté – a posteriori – par le fait que ce soit 100% Online et aucun a eu l’impression que mon message passait moins bien que si j’étais présent sur place.

Il faut noter qu’après cette expérience, les étudiants vont soutenir leur projet de spime et que cette soutenance ce déroulera … Inwolrd :) Une grande première en France !

Bravo à eux !

Le personnel de santé se forme avec les mondes virtuels

Ce matin je suis tombé sur deux bonnes nouvelles dans mon agrégateur de flux. Les deux traitaient de problèmes de formation des personnels de santé et les résolvaient grâce aux mondes virtuels.

Le premier exemple (source) est celui de la formation des étudiants en paramédical de l’université de Edge Hill University. Le sujet étant les accidentés ou les grands brulés il est difficile de pouvoir “s’entrainer” sans compromettre la santé du patient, ou l’éthique. Évidemment les “vieux” étudiants devront mettre les gants et avoir des contact direct mais comment former les débutants?
Un mannequin? Bof. Pour avoir fait du secourisme en utilisant un mannequin je peux vous dire que ce n’est pas vraiment génial. Cette université à donc choisi de tester les mondes virtuels pour former ses étudiants. Et cela marche car ils vont former 40 étudiants ambulanciers pendant deux ans. Les avantages de cette méthode, utilisant Second life est qu’il peuvent créer leur environnement de travail et que la présence des avatars apporte ce coté “affectif” maintenant bien connu. Cela leur évite de faire tout et n’importe quoi et cela fait appel à des compétences qui leur serviront plus tard.

Le deuxième exemple (source) concerne les pharmaciens. Les étudiants sont amenés à préparer des médicaments, pas uniquement à les vendre aux clients. Ces préparations, toutes?, ce font dans des salles “blanches”, des salles stérilisées. Évidemment ce genre de salle est plutôt cher et le plus souvent possible en fonctionnement, pas évident dans ce cas de figure de former des étudiants. Purdue University à donc choisi de représenté ces salles et d’entrainer les étudiants débutants dans ce type de salle virtuelle :

Les étudiants se déplacent & interagissent grâce à une manette de Wii. Et répetent ainsi des gestes qui devront être automatique quand ils seront professionnels.
Le résultat est plus que satisfaiant.“The technology that made this possible is unbelievable,” said Tyner, a Purdue pharmacy student from Kansas City, Mo. “After this experience, I would feel comfortable stepping into a clean room and explaining the different areas.”
Encore une fois le résultat n’est pas parfait mais cela fonctionne.

Quand on sait que des chirurgiens par exemple ne peuvent pas opérer avant d’être titulaire de leur doctorat on ce dit qu’il y a des choses a faire. Faire 12 ans d’études en observation c’est surement une bonne méthode mais je suis sur que l’on peut faire mieux. A ma connaissance pas de simulateur pour entrainer les chir’, alors que pour les pilotes ou les astronautes cela existe depuis longtemps…

Formation à L’HETIC

Le Mardi 13 Janvier dernier je me suis rendu a l’HETIC. Pour ceux qui ne savent pas ou qui aurait la flemme de cliquer sur le lien précédent l’HETIC est l’abréviaition de Hautes Etudes des Technologies de l’Information et de la Communication.
Cette école forme des futurs managers TIC, qui feront le web de demain. CMS & médias sociaux font parti de leur quotidien, du web 2.0 dans tous les sens mais rien en univers virtuels. Serge Soudoplatoff qui est enseignant au sein de cette école et ferveur défenseur des mondes persistants à donc mis en place 6 séances de 2h.
6 séances basée sur l’état d’esprit “projet”, rien de magistral de façon à faciliter l’interaction & l’intérêt de l’auditoire. Un billaut Show à été consacré à ce sujet je vous invite à le découvrir ici : http://billaut.typepad…..

J’ai été invité par Nicolas & Yohan de ConceptSL à venir faire une présentation. Présentation plutôt personnelle puisque je devais me présenter moi, enfin mon parcours professionel.
J’ai donc expliqué à ces jeunes gens comment j’étais devenu Freelance en travaillant exclusivement dans Second Life – du moins pour l’instant –
Les réactions on été mitigées, tous etaient interressé et moticvé mais beaucoup on encore du mal à comprendre l’enjeu de ces plateformes virtuelles. Leur formation les oriente business bien sur, et les univers virtuels sont pour l’instant dans une logique R&D.
Beaucoup d’évangélisation reste à faire mais de plus en plus d’acteurs publiques ou privé s’y interresse et j’y vois une bonne augure.

Le deuxième partie de mon intervention était orienté communauté. J’ai le privilège d’avoir été joueur avant d’être professionnel et de continuer de cotoyer des joueurs des vrais. Ceux là même qui forme la fameuse communauté SL. Je pense que prendre en compte ce paramètre humain est plus qu’important avant de vouloir du business et malheureusement peu de pros Français ne le font. Souvent pour une raison simple : il n’ont jamais joué et sont totalement isolé de ce qui fait les MMO à savoir les résidents.
Ceux qui passe 4-5 voire 10h par jour sur leur “jeu” favori on souvent des moyens de communications pour partager cela avec leur “tribu” et peuvent faire basculer/vaciller une image de marque.
C’est que j’ai expliqué à travers 2 exemples :

Ensuite Nicolas & Yohan ont enchainé sur des exemples à eux.
D’apres les retours que j’ai eu les étudiants on apprécié. Bon point donc, Hommage à Serge qui a mis cette formation en place. 6 x 2h de formation sur les mondes virtuels c’est bien. Esperons que cette offre “seduction” fasse son effet et que l’HETIC mette en place un cursus dédié a ces univers l’année prochaine !

Bordeaux3 sur Second Life

Vendredi était une bonne journée, une très bonne journée même. J’étais à l’ISIC ( Institut des Sciences de L’information & de la Communication) de Bordeaux pour parler des Univers Virtuels, de leurs usages et des applications possible pour une université.
Le responsable du projet, Mr Amar Lakel, a eu l’idée folle de créer un espace sur Second Life pour en faire un lieu de rencontre pour les étudiants, un lieu de récolte d’informations ou de documentation, un lieu de découverte de la fac aussi peut être. En tout les cas un espace commun sur lesquels les avatars -étudiants ou non- pourront se retrouver et échanger.
Rien de nouveau sous le soleil? Et bien si car pour une fois les moyens sont là – une dizaine d’étudiants communicants pour penser les usages & les faire adopter- plus tout un groupe d’architectes ayant pour mission de donner une vraie identité au projet et de rendre tout ceci attrayant.
Tout ce petit monde avait l’air à la fois super motivé par l’idée de participer à un vrai projet novateur, et à la fois un peu décontenancés devant ces nouveaux mondes virtuels. Ceux de la com’ semblent réjoui par le défi qui s’impose à eux et la responsable des archis’ avait les yeux qui brillaient d’impatience & d’intérêt!

J’ai passé ma journée à évangéliser, convaincre, expliquer pourquoi et comment les mondes virtuels seront dans l’internet de demain.

Evangelisation mais aussi formation bien sur, nous sommes donc passé de l’autre coté de la barrière pour fouler les simulateurs de LindenLabs de nos pieds virtuels.

Les étudiant ont appris à rezzés leurs premier prims, courir, marcher, scripter même un peu! Juste pour tester, pour voir. Une vraie formation dans un esprit “projet”. Afin de comprendre quelles étaient les possibilités mais aussi les freins d’une plate forme comme Second Life.

J’espère que ce projet fera bouger un peu les consciences, en tout cas en cette période de crise & de perte de confiance dans les mondes virtuels cela va dans le bon sens.

Il faut dire qu’Amar Lakel, qui a connu le début de l’internet est particulièrement lucide sur les embuches qu’ils ne manqueront pas de rencontrer.
Un projet de ce type est je crois le premier en France, du moins pour l’instant. C’est encore trop rare de voir un projet SL avec une vraie volonté de recherche des usages. Surtout pour un organisme public, je suis content d’en faire parti et je souhaite une bonne route à tous les bordelais.

© 2016 AngeZanetti.com

Theme by Anders NorenUp ↑