AngeZanetti.com

Internet et ses usages, développement Web et humeurs diverses

Tag: Usages

Ce que change vraiment Internet

Sur ce blog je parle beaucoup de révolution des méthodes de travail, et même plus généralement de la “révolution Internet”

Les impacts sur notre société de l’arrivée d’internet sont nombreux. A tel que c’est complexe à expliquer à un novice. Surtout en 15min.

Mais ce n’est pas le cas de ce TED talk de Joi Ito, en moins de 20 minutes il explique brillamment quel bouleversement énorme est entrain de se produire et pouruoi nous devons laisser tomber nos veilles méthodes “B.I.” !

Soutenez Fenêtre sur Chambre

Je vous avais présenté sur ce blog Fenêtre sur Chambre une initiative vraiment sympa qui permet aux enfants isolés dans des chambres stériles de pouvoir dialoguer, via Francogrid, avec d’autres enfants.

Le monde virtuel leur permet de s’évader un peu, de créer, de builder, bref de s’occuper l’esprit de d’avoir l’impression de s’évader un peu de leur quotidien.

Il se trouve que ce projet est lauréat pour le prix Orange Solidarité numérique. Ce prix pourrait leur donner un sérieux coup de pouce. Je sais par exemple qu’ils aimeraient porter le projet sur tablettes, travailler sur l’ergonomie du client OpenSim etc.

Pour les soutenir rien de plus simple, il suffit de se rendre sur cette page : http://www.orange.com/fr_FR/groupe/actus/sondage_fondation.jsp#

et de voter pour “Art dans la cité”. Il sont actuellement à 28% des voix alors je compte sur vous !

 


Vincent Berthelot soutient Art dans la Cité -… par bretones

Fenêtre sur chambre, quand les mondes virtuels prennent du sens

J’ai découvert un super projet, qui se passe en ce moment sur Francogrid et qui, à mon avis, n’a pas la couverture qu’il mérite. Fenêtre sur Chambre – leur site est ici : http://fenetresurchambre.blogspot.com/ – est un dispositif installé dans les chambres stériles d’enfants atteints de leucémie ou autre maladie du sang.

On comprend assez bien le but, il est tristement simple : pouvoir s’échapper d’un quotidien monotone et stressant grâce à un monde virtuel.

Fenêtre sur chambre est une installation numérique et un atelier destinés aux jeunes patients séjournant au sein des unités complexes et sensibles que sont les chambres stériles et d’isolement. Imaginé et créé spécialement pour le service d’hématologie de l’hôpital Armand Trousseau à Paris, il permet aux enfants d’explorer les nouveaux outils de création multimédias en réseau, de rompre leur isolement et d’animer les murs de l’hôpital (Salon des parents).

Une véritable fenêtre sur un autre monde s’ouvre à eux. Un monde dans lequel il peuvent courir, créer, rencontrer des personnes. Loin de leur univers réel, qui est lui, beaucoup plus solitaire… Je trouve que projeter l’image du monde virtuel sur le mur de la chambre “ouvre” vraiment leur horizon, beaucoup mieux qu’un écran 13″ pourrait le faire. Regardez la photo ci dessous, le résultat est bluffant :

Les enfants tiennent aussi un blog sur le site sus nnommé, malheureusement pas beaucoup de commentaires pour le moment mais il parait qu’ils n’attendent que ça alors n’hésitez pas à aller y faire un tour  !

On a trop souvent oublié que les mondes virtuels, et le web en général, permettent à beaucoup de ce que l’on appelle le public empeché d’avoir accès à la culture, à l’information ou aux loisirs. Cette initiative l’illustre parfaitement, avec toute l’émotion que véhicule l’image de ces enfants malade contraints de rester dans leur chambre d’hôpital.

Bravo à Francogrid d’avoir soutenu cette initiative et aux artistes  (Raphaël Isdant et Nicolas Sordello) qui ont monté ce projet !

Les multinationales s’intéressent aux mondes virtuels

Aujourd’hui deux news ont retenu mon attention dans le flot de mes news.

Deux “grosses” entreprises vont s’installer dans un monde virtuel, et pour de vrais usages.

  1. General Motor va utiliser les mondes virtuels pour tester ses prototypes. En fait ils vont faire beaucoup mieux puisqu’ils vont créer un scanner 3D permettant de mettre leurs protos dans un environnement en trois dimensions et ainsi faire les premiers tests sans avoir à mettre une voiture sur la route. (source)
  2. Auchan va créer un monde virtuel (Aushopping) qui  proposera à ses clients de faire du shopping en 3D. Ils vont recréer une gallerie marchande qui fera office de magasin mais aussi de plateforme de réseau social. Le but étant d’avoir les avantages d’un Auchandrive avec le caractère immersif qu’un monde virtuel peut apporter et que l’on ne retrouve pas sur une interface 2D. (source)

Si vous lisez ce blog depuis longtemps vous savez qu’il n’y a rien de nouveau sous le soleil, en effet tous ces applications sont connues depuis longtemps. Mais ce qui est neuf c’est que c’est la première fois qu’on y met autant de moyen, autrement qu’il y a une véritable volonté économique derrière tout ça.

Ceux qui se rappellent de l’épisode Boulanger sur SL doivent sourire, il y a clairement une différence de moyen et surtout d’usages attendu de la plateforme.

Serait-on arrivé dans une ère de maturité des usages des mondes virtuels 3D ? C’est peut être un peu tôt mais on en prends le chemin!

NB: Ces deux initiatives se font dans des univers virtuels dédiés aux marques. D’après ce que je sais Auchan devrait tourner avec un plugin dans le browser. Est ce que le modèle de Second Life à du plomb dans l’aile ou est ce juste leur business model qui à fait fuir les entreprises ?

Le personnel de santé se forme avec les mondes virtuels

Ce matin je suis tombé sur deux bonnes nouvelles dans mon agrégateur de flux. Les deux traitaient de problèmes de formation des personnels de santé et les résolvaient grâce aux mondes virtuels.

Le premier exemple (source) est celui de la formation des étudiants en paramédical de l’université de Edge Hill University. Le sujet étant les accidentés ou les grands brulés il est difficile de pouvoir “s’entrainer” sans compromettre la santé du patient, ou l’éthique. Évidemment les “vieux” étudiants devront mettre les gants et avoir des contact direct mais comment former les débutants?
Un mannequin? Bof. Pour avoir fait du secourisme en utilisant un mannequin je peux vous dire que ce n’est pas vraiment génial. Cette université à donc choisi de tester les mondes virtuels pour former ses étudiants. Et cela marche car ils vont former 40 étudiants ambulanciers pendant deux ans. Les avantages de cette méthode, utilisant Second life est qu’il peuvent créer leur environnement de travail et que la présence des avatars apporte ce coté “affectif” maintenant bien connu. Cela leur évite de faire tout et n’importe quoi et cela fait appel à des compétences qui leur serviront plus tard.

Le deuxième exemple (source) concerne les pharmaciens. Les étudiants sont amenés à préparer des médicaments, pas uniquement à les vendre aux clients. Ces préparations, toutes?, ce font dans des salles “blanches”, des salles stérilisées. Évidemment ce genre de salle est plutôt cher et le plus souvent possible en fonctionnement, pas évident dans ce cas de figure de former des étudiants. Purdue University à donc choisi de représenté ces salles et d’entrainer les étudiants débutants dans ce type de salle virtuelle :

Les étudiants se déplacent & interagissent grâce à une manette de Wii. Et répetent ainsi des gestes qui devront être automatique quand ils seront professionnels.
Le résultat est plus que satisfaiant.“The technology that made this possible is unbelievable,” said Tyner, a Purdue pharmacy student from Kansas City, Mo. “After this experience, I would feel comfortable stepping into a clean room and explaining the different areas.”
Encore une fois le résultat n’est pas parfait mais cela fonctionne.

Quand on sait que des chirurgiens par exemple ne peuvent pas opérer avant d’être titulaire de leur doctorat on ce dit qu’il y a des choses a faire. Faire 12 ans d’études en observation c’est surement une bonne méthode mais je suis sur que l’on peut faire mieux. A ma connaissance pas de simulateur pour entrainer les chir’, alors que pour les pilotes ou les astronautes cela existe depuis longtemps…

Rencontre avec Jean Michel Flamant CEO d’Idees-3com

Lundi je me suis rendu dans les locaux d’Idees-3com. Pour ceux qui ne connaissent pas cette entreprise lilloise, c’est un vendeur de solution 3d. Ils vendent de la présentation d’objet en 3d, du showroom virtuel & du monde virtuel ! Nos centres d’intérêt convergent à ceci près qu’ils n’utilisent pas les mondes virtuels grand public.Pour éviter de subir les contraintes imposée par les univers virtuels existant, Idees-3com mobilise son équipe de 12 personnes pour en créer un! Intriguant non? J’ai pris contact avec Jean Michel Flamant afin que l’on se rencontre et confronte nos deux visions. Je lui ai donc exposé ce que je faisais, comment & pourquoi et il m’a présenté sa société.

Première caractéristique de taille, tout ce que fait Idees-3com est accessible depuis le navigateur Internet. Il suffit de télécharger un plugin de quelques Mo. Deuxième avantage majeur tout est encapsulé dans du http, détail qui a son importance quand le réseau est protégé par un firewall restrictif – voir le post précédent – Sans tomber dans une explication technique, le http est par défaut autorisé par votre firewall – http c’est le protocole par défaut du web – et cela ne fonctionne qu’avec un seul port. Contrairement à Second life, qui lui, n’est pas autorisé par défaut et communique par de nombreux ports. Cela peut paraître un détail, ou une passion de geek sécuritaire, mais c’est primordial dès que l’on veut vendre du monde virtuel à des grosse structures. Pour elles il est impensable de tout autoriser sur le réseau et proposer du Second Life devient un réel problème.

Deuxième caractéristique qui saute aux yeux, c’est beau. Idees-3com utilise Blender pour modéliser et cela ce voit. On est loin de la qualité de Second Life, très loin. Notamment pour de la présentation produit ou l’on a besoin de pouvoir zoomer, ouvrir les objets, créer des animations. Cependant pour des rendus de pièces, de volumes la qualité de rendu est égale à du SL ou du JustLeapIn. IL faut bien sur travailler sur les éclairages, les textures mais c’est possible. Surtout si on travaille avec les même exigences de délais. Idees-3com devant modéliser totalement ces pièces, en utilisant SL il y aurai le temps de travailler les textures en détail.

Enfin, Idees-3com est vraiment orienté e-commerce & showroom. La mise en situation d’objet est vraiment leur point fort. A noter que certaines de leurs offres ressemble beaucoup à du JustLeapIn : positionnement de meubles, d’objets. Avec toujours une fenêtre autorisant l’achat quand on clic sur un élément du décor ! Une chose m’a géné dans tous les projets présentés : pas d’avatars. Sauf dans une boutique de vêtements. C’est dommage, l’avatar à une portée bien supérieure au simple fait de pouvoir porter des vêtements. Ceux qui évolue dans les mondes virtuels, MMO, MMORPG le savent bien. Jean Michel m’a assuré que ce serait mis en place dans un futur proche.

Pour conclure, je me suis dit qu’Idees-3com avait finalement les même problématique que tous ceux qui utilisent les mondes virtuels grand public. La différence vient de la solution apportée. Ce qui est vraiment dommage c’est que finalement il est question d’évolution des mondes virtuels. C’est lent, Idees-3com utiliserait Second Life si il était accessible depuis le navigateur, s’il supportait le full web, et si il était utilisable derrière un firewall. Ce n’est pas le cas. Du coup il recrée ce qui existe avec les caractéristiques voulues, sans dépendre d’une entité Californienne à la roadmap plus qu’opaque. De plus en plus la startup Française se dirige vers de l’interaction sociale dans leurs espaces 3d, pourquoi alors ne pas esperer les voir sur SL ou un autre monde virtuel grand public.

ROI & Second life

Pourquoi et comment s’implanter dans Second life est la question récurrente des entreprises tentée par l’aventure. Le ROI de l’implantation semble flou et dur de cerner vraiment les attentes des consommateurs/utilisateurs.
Si on se fie à cette courbe pourtant c’est le moment de tenter pour être bien placé quand les univers virtuels seront hypes.

C’est joli, il y a des chiffres et tout, ça fait serieux mais prenons cette info avec des pincettes… C’est d’ailleurs un peu pour cela que je blog cette courbe un mois après tout le monde.

J’ai trouvé sur ce site web des chiffres vraiment intérressants et qui sont un peu plus explicite & détaillé que ce fameux graph de Gartner.
C’est en fait le site de SRF, Social Researh Foundation, qui a lancé une étude sur la population de Second Life. Etude réalisée avec un échantillon de 13000 personnes. Je ne suis pas vraiment un expert en statisques mais je ne pense pas que cet échantillon soit representatif des utilisateurs, mais plutôt des “résidents”. Distinction expliquée sur leur site web :

“The First Opinions Panel is the largest consumer research panel in Second Life with 13,000 members from newbies to the most active and involved “residents” of Second Life, people who:

  • Own the most virtual land
  • Spend and earn the most money there
  • Spend the most time there, an average of over two hours a DAY!
  • Run the most groups. Over 1,000 of our members own one or more groups in SL, many with hundreds to thousands of members. These are the leaders in Second Life.”

Un peu des “accros” donc, ce que moi j’appelle la communauté. Celle qui peut vous aider, faire du bruit autour de votre projet, ou pas même pas du tout….
Cette étude est donc plutôt interressante pour ceux qui veulent s’implanter, tester un peu les univers virtuels. Pour de la vente et du présentiel notamment. Je vous conseille donc vivement la lecture de ce PDF, que je vais résumer ici.

On va commencer par determiner un peu qui sont les utilisateur de SL. Premièrement ilme parait important de souligner que le population est mixte. Les hommes & les femmes sont quasiment à égalité.
Le graph suivant nous montre que l’âge moyen n’est pas vraiment celui des MMO classques mais bcp plus vieux.

Pour ce qui est de la CSP -catégorie socio professionnelle- 48% des utilisateurs déclarent avoir moins de 50 000$ par an. Et une grosse majorité de l’échantillon résides aux USA ou en Europe.
Voilà pour la description rapide de l’échantillon de population.

Passons maintenant a ce qui nous interresse, l’avis de cette fameuse communauté sur les entreprises & et quelles sont leurs attentes.

La première chose à souligner c’est que cette communauté ne veut pas être écarté des projets, nous l’avons vu tout au long des dernières années. Les projets isolés sont abandonnés, ou font office de place morte.
Il faut donc interagir avec les résidents, faire vivre votre implantation en cohésion avec eux. Le graph ci dessous nous montre les attentes des résidents en terme d’interaction avec les marques :

Ce n’est pas vraiment nouveau, cela doit ête la nouvelle façon de fonctionner, de créer, d’inventer. IL faut impliquer le client/consommateur dans la chaîne de production, à la façon du Web2.0 on peut même imaginer un consommateur qui créer son produit directement en fonction de ses attentes.
Sur la question de la forme, comment interagir, ils répondent : Fun, interactif & pratique.
“Don’t advertise to me – give me something that does not waste my time – make me want to learn more about by entertaining me, informing me or educating me. And make it cool.”

La Communauté SL est même désireuse de ce genre d’initiative trop peu souvent tentée par les marques. Beaucoup prennent SL pour une plateforme vide où faire leur business tranquille et n’imagine pas comment une implantation suscite de l’intérêt chez les utilisateurs.

Si il n’y a qu’une seule chose a retenir de ce billet c’est que les résidents veulent de l’interaction avec les entreprises.
Et que ne pas leur en donner vous coupe de beaucoup de conseils mais aussi vous expose aux critiques, dénigrement et désertification pure et simple de votre sim. Comme sur le web, il vaut mieux essayer de faire avec les utilisateurs que contre. Votre ROI en dépends.
Une implantation comme celle d’Orange par exemple propose un vrai service, une interaction poussé et son implantation est vraiment bien passée auprès de la communauté & Orange semble être satisfait puisqu’il est sur SL depuis longtemps maintenant.

Pour en revenir au début, et la courbe de Gartner, effectivement je pense que nous sommes dans le creux de la vague et que tout ceci va repartir, repart déjà?
Encore une fois les chiffres ne mentent pas :

De plus en plus d’utilisateurs, de plus en plus de vrai usage. L’implantation dans SL sera bientôt comme la création d’un site web : obligatoire. En attendant, prenez en compte les utilisateurs et faites les participer.

Mondes virtuels hypes ou utiles?

Hype ou Utile c’est la question que pose David Holloway (SL: Lowell Cremorne) dans son E-book maintenant gratuit. Et la réponse est plutôt étonante car il réponds par les deux. Simplement, les monde virtuels peuvent vous aider à ameliorer l’image de votre marque tout en vous faisant gagner de l’argent en économisant les déplacements de vos cadres pour les meetings mensuels par exemple.
Son E-book se finit par une présentation rapide de ce que lui considère comme les mondes virtuels adapatable au business.
J’y ai découvert Vast Park encore en version bétâ mais qui est prometteur.
JE vous invite vraiment a parcourir cet e-book il en vaut la peine.

Merci à malburns d’avoir relayé l’info .

source : http://www.metaversejournal.com/

© 2016 AngeZanetti.com

Theme by Anders NorenUp ↑