Il y a trois semaines j’achetai sur le refurb d’Apple un macbook blanc unibody, depuis ma vie à changée.

Non je déconne ;)

Mais il faut avouer que c’est une belle machine, au point d’avoir envie d’en faire un post. Je n’avais jamais eu de machines marquées de la pomme et je dois dire que contrairement à beaucoup je ne suis pas un fan. La politique Apple me laisse bien souvent pantois et certains coté me dégoute carrément, j’y reviendrais.

Commençons par les points qui m’ont vraiment impressionné.

  1. Le clavier : Honnêtement j’ai touché pas mal de clavier dans ma vie, j’ai tapé sur beaucoup. Aucun n’arrivait à la cheville de celui de mon macbook. Que ce soit des laptops, des netbooks ou des pcs de bureau. La frappe est intuitive et agréable. J’adoooore bloguer avec =)
  2. Le chargeur : Que ce soit la prise magnétique qui empêche de tout arracher quand on tire sur le fil ou la possibilité de mettre une rallonge sur le transformateur quand on a besoin de longueur ou de ne pas prendre ce long cordon quand on est en mode mobilité, tout est formidablement bien pensé. Et en plus c’est joli !
  3. Le Touchpad : Je crois bien que c’est LE point fort de ce macbook et des macbooks en général, le touchpad multitouch est simplement hallucinant. On fait défiler les pages avec deux doigts, avec un seul doigt on pointe et avec trois on simule pageUP& page down.  Moi qui ne peut pas me passer d’une souris, en trois semaines je ne n’ai toujours pas branché une seule et pourtant mon mac est allumé 8h/jour :)
  4. MacOS : Je n’avais jamais testé MacOS en situation réelle, tout juste quelques minutes dans une Fnac mais rien de plus. Et bien je suis agréablement surpris. C’est une base Unix alors bien évidemment c’est stable, sécurisé et sans virus. Mais en plus l’ergonomie et la politique Apple -ils développent le software pour un hardware particulier et dédié – fait que ça marche. On appui sur le bouton power et hop tout baigne. Alors pour moi qui aime bien bidouiller c’est un peu frustrant mais pour l’utilisateur lambda c’est confortable.
  5. Itunes : Mes pérégrination sous Linux m’ont amené à cherché LE lecteur de musique parfait. VLC est bien dans ce domaine. Il est léger et supporte les radios shoutcast et pas mal de nouvelles options depuis peu, mais pour la musique c’est un peu épuré. Sous Linux je m’étais donc orienté vers AmaroK et SongBird. Songbird est mort officiellement il y a quelques semaines et AmaroK comporte encore pas mal de bugs, et je n’ai jamais réussi à faire fonctionner la gestion des podcast. Itunes, lui, supporte tout ça très bien. Podcast, librairies, radios, partage de sa bibliothèque sur plusieurs ordinateurs et même une gestion des bouquins. Bref, c’est le meilleur… Alors ça m’embête parce que c’est aussi un des logiciels les plus fermé et propriétaire mais vraiment vraiment il est bien :p

Pour ce qui est des logiciels, je n’ai pas vraiment testé, je me suis réinstaller les indispensable quelque soit le système d’exploitation utilisé soit : Firefox, VLC, Transmission, Pidgin -dérivé en Adium sous mac-, GIMP et OpenOffice. Le tout est bien entendu opensource, pas de raison de changer les bonnes habitudes :)

Les points négatifs maintenant :

  1. Leur politique: Apple c’est bien mais c’est over propriétaire, super fermé et ils le revendiquent… Et ça j’aime pas. Pour rajouter une couche la politique d’Apple du “plus tu paye plus t’en as” me dégoute un peu. Un exemple assez parlant : Sur mon Macbook qui coute quand même 900€ je n’ai pas eu le droit d’avoir une prise micro !!! Pour avoir le droit de brancher une simple prise jack il faut rajouter 300€ et s’acheter un macbook pro… Dans le même genre seulement 2 USB et pas de firewire… Bref niveau connectique ras les pâquerettes, et c’est voulu. Moi ce genre de trucs ça m’énerve… :/             
  2. La gestion des logiciels: Bon pour être honnête le point évoqué ci dessus j’étais au courant. Par contre là où MacOs m’a vraiment déçu c’est sur la gestion des logiciels installés. Sous Linux pour cela il y a un “gestionnaire de paquets”. Un logiciel qui s’occupe de vous proposer les logiciels disponibles pour votre système, on installe en un clic et ce même logiciel s’occupe de maintenir à jour tout votre système, logiciels compris. Pour la désinstallation idem, un clic suffit. Le gestionnaire de paquets désinstalle tout, même les dépendances qui vous seront désormais inutile. Bref vous avez un système propre, qui ne fragmente pas et tout le temps à jour. Sous MacOS on est très loin de ça. Il faut télécharger les logiciels depuis le web -comme pour Windows- avec tout ce que cela comporte de risque pour votre système. Et rien ne s’occupe des mises à jour… Et quand vient le temps de la désinstallation c’est pire, on vous dit “il suffit de mettre l’application à la corbeille et hop c’est propre” ahahah :) Marrant non? Alors à quand un gestionnaire de paquets sous MacOS ?
  3. L’intégration de certaines applications opensource. Je pense notamment à VLC qui est présenté sous Mac comme un lecteur virtuel? Ou Gimp qui n’est pas du tout intégré et qui nécessite de lancer X11, ce qui ralentit considérablement son lancement et qui doit prendre pas mal de ressources…

Pour conclure je dirais que vraiment ce macbook est une très très bonne machine, je crois même que c’est le meilleur rapport qualité/prix du marché – c’est d’ailleurs la raison N°1 de mon choix. L’autonomie est autour des 4 heures en utilisation normale, le clavier et le touchpad sont super agréable même en utilisation intensive. Il ne chauffe pas, ne bug pas et les performances sont assez bluffante. Je peux faire tourner SL, firefox, gimp, skype, adium et Seesmic deskop sans avoir de ralentissement!

Bref c’est une très bonne machine mais c’est du Apple alors il y a pas mal de points qui coince un peu quand on croit au logiciel libre et pas vraiment aux DRM…