AngeZanetti.com

Internet et ses usages, développement Web et humeurs diverses

Un an (presque) sans Google, retour d’experience

Comme beaucoup de travailleurs du web j’ai longtemps été fan de Google  au point d’utiliser ses produits pour à peu près toute ma vie numérique : mails, todolist, recherche, documents partagés, réseau social, organisation d’événements etc… Tout ce que je faisais sur le net passait par Google. J’ai toujours eu conscience que Google est une société qui fait du bénéfice sur nos données personelles mais je n’avais pas vraiment l’envie de changer d’autant que le marketing de Google est assez doué pour “draguer” les geeks avec leurs lot de nouveautés.

Mais, au fil des mois, l’idée me trottait dans la tête, j’étais de plus en plus mal à l’aise avec l’idée de faire passer des données pro/perso via une plateforme commerciale. J’ai donc pris le taureau par les cornes l’année dernière, ce billet fera office de retour d’expérience.

Se passer de Google c’est facile

Première chose avant de commencer la liste des solutions alternatives, j’ai été assez étonné de voir à quel point c’est simple de se passer de Google, de ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier, comme dirait ma grand mère. Honnêtement, cela n’a pas freiné ma productivité, cela me coûte la somme dérisoire de 20€/an – pour 3 personnes – et j’ai vraiment la main sur toutes mes données, ou presque.

Alors regardons comment faire, étapes par étapes :

La recherche

Nerf de la guerre chez Google, la recherche est le doigt que vous mettez dans l’engrenage. C’est aussi une fabuleuse opportunité pour Google de savoir ce que vous aimez, qui vous êtes et ce que vous faites. Des solutions alternatives existent même si elles sont marginales. Il y a Bing, le moteur de recherche de microsoft, qui, paradoxalement preserve plus la vie privée que ne peut le faire Google. Le choix le plus extrême est probablement Seeks, un moteur de recherche opensource peer to peer assez intéressant mais un peu technique. Moi j’ai fais le choix de DuckDuckGo, c’est un moteur de recherche en ligne qui ne track pas vos recherches, qui ne vous “bubble” pas et qui est assez puissant avec son système de bang! et de goodies. A tel point que je suis un peu frustré quand je retourne sous Google, ne pas pouvoir faire

ma recherche !w

pour accéder directement à la page Wikipédia ou

ma recherche !yt

pour aller chercher directement sur Youtube me frustre beaucoup, c’est aussi simple que rapide. Notez que l’on peut facilement rebasculer sur Google par un simple !g.

Pas de problèmes particuliers pour switcher de Google vers un moteur alternatif, cela prend 2min à changer dans votre navigateur préféré, sans connaissance particulières et ce n’est vraiment pas freinant à l’usage.

Les mails

Deuxième énorme point fort de Google : son webmail. Il faut être honnête, je n’ai pas trouvé de solutions aussi ergonomique. Gmail est LE meilleur webmail du marché et il le restera encore longtemps. Seulement voilà, ne plus utiliser une adresse en @gmail.com c’est renoncer à Gmail…

Première étape pour avoir son adresse mail perso : acheter un nom de domaine  et un hébergement. Pour ma part j’ai choisi un hébergement mutualisé perso chez OVH, ça me coûte ~20€/an et je peux héberger 10 adresses mail. Je me suis donc crée mon mail en xavier@chezmoi.com, chez ovh c’est vraiment simple il y a une interface graphique, tout se fait en 3 clics.

J’ai choisi un mail en SMTP, tous les mails restent sur le serveur et je peux les consulter soit sur le web depuis wemail.ovh.com soit depuis mon client mail – ThunderBird. Et c’est tout !

Alors ok, c’est payant, mais le serveur à 20€ sert pour toute ma famille, et rien ne vous oblige à payer, vous pouvez ressortir un vieux pc de votre cave et vous auto-heberger c’est un peu plus complexe mais ça marche aussi !

L’interface de Thunderbird n’est pas aussi sexy que celle de Google, et la recherche dans les mails est pas vraiment au top mais cela me suffit. J’ai toutefois rajouté l’extension ‘Thunderbird Conversations‘ pour suivre les fils de conversations comme sur Gmail. De plus, on verra plus tard que Thunderbird fait beaucoup d’autres choses vraiment pratique !

En switchant les mails sur son domaine perso il faut admettre de perdre un peu en ergonomie, c’est vrai. Mais dans l’ensemble on est plus sur de la perte de gadgets que sur des inconvénients majeur à l’utilisation.

Le calendrier

La gestion du calendrier à été un peu plus complexe, j’ai mis longtemps à trouver une solution facile à mettre en place et pérène dans le temps. Mon choix c’est finalement porté sur owncloud, qui est une solution de “nuage” personnel dans lequel vous pouvez partager vos agendas, vos documents, vos   photos etc…

Je n’utilise pour le moment que la fonction Agenda que je couple avec Thunderbird et l’extension Lightning. Ainsi, je peux facilement, depuis ThunderBird, ajouter des rendez vous, et, si je suis en déplacement sans mon ordinateur sous la main, il suffit de me connecter sur mon installation de owncloud pour modifier l’agenda. Le couplage agenda + webmail est vraiment pratique, il suffit d’ouvrir Thunderbird et vous avez votre outil de travail prêt à l’emploi ! L’installation d’owncloud est assez simple, aussi simple que peut l’être un WordPress pour vous donner une idée. Et une fois l’interface installée vous avez un backoffice, donc pas besoin d’être particulièrement doué pour mettre ça en place !

Le chat

C’est aussi une fonction que j’utilise beaucoup, pour être honnête j’utilise toujours celle de Google, j’ai gardé une adresse gmail pour ça et pour servir d’adresse “poubelle”. Mais si je continu à l’utiliser c’est plus pour les contacts que j’ai dessus qu’autre chose, en effet avec mon serveur OVH j’ai installé en 1 clic un serveur de chat XMPP qui me permet de discuter avec tous les membres de ma famille simplement. Encore une fois, merci à Thunderbird, qui, depuis la version 17, permet d’avoir un onglet Chat intégré.

Les photos, blogs et autres

Evidemment pour tout ce qui est stockage j’utilise les capacités de mon serveur mutualisé, pour partager mes photos perso avec mes proches, pour le blog de voyages etc… Encore une fois owncloud vient parfaitement en remplacement de Picassa ou Google Docs. Pour le blog chez OVH vous pouvez installer un WordPress ou une galerie photo en un clic. Donc toujours pas besoin de Google !

Mea Culpa

Je ne suis pas extremiste dans ma démarche, j’ai gardé une adresse gmail pour certains groupes auquel je suis abonné, pour du partage d’agenda de groupes, pour des mailing listes etc… Google est partout et se couper de ce mastodonte revient presque à ce couper d’une partie du monde numérique. Je fais toujours des recherches sur Google quand DuckDuckGo n’est pas pertinent, également sur Google Images ou Google Maps. Je vais même me connecter sur Google+ pour gérer mon profil, mais ce n’est pas un soucis.

Ce qui me dérangeait il y a un an c’était d’être TOUJOURS connecté sur Google, que TOUT passait par Google. Aujourd’hui il y a toujours une partie de mon traffic qui passe via Google mais il y a aussi une grosse partie qui passe dans mes tuyaux, des tuyaux que je maîtrise. Google ne peut plus connaître ma comptabilité professionnelle, ni savoir à quelle heure est mon prochain rendez vous chez le médecin. Et c’est déjà pas mal !

Et vous, vous switchez quand ?

Merci à @Hugobiwan pour m’avoir poussé à écrire ce post  :)

6 Comments

  1. Hello,
    J’aimerai me lancer dans cette démarche de ne plus avoir de lien avec Google, mais je suis aujourd’hui un peu trop lié à Google Reader.

    De plus, j’avais une question quel est ton navigateur ?

    • Xavier

      December 19, 2012 at 17:51

      Perso j’étais sur Netvibes ne me demande pas pourquoi :) Mais ça peut toujours être une solution alternative, les flux RSS s’exporte bien…
      Ceci dit ma veille passe de plus en plus par Tweetdeck de beaucoup moins par mes flux RSS.

      Pour le navigateur je sous Chromium en attendant une version correcte de Firefox sous mac.

  2. Le probleme se pose pour les personnes gravement atteinte de googlemania qui tournent sous Android.
    Quand on passe de la tablette au telephone puis au pc cela devient difficile de se passer de google… Un peu comme les apple maniac le google maniac pur et dur tourne un peu en rond…

    • Xavier

      December 20, 2012 at 20:48

      Toutes les solutions proposées dans ce post sont opensource – sauf duckduckgo.
      On doit donc pouvoir facilement trouver des applications pour gérer mails & agenda qui se “plug” sur les systèmes présentés.

      Ceci dit je n’ai pas d’Android donc je ne peux pas t’éclairer beaucoup plus !

Répondre

© 2016 AngeZanetti.com

Theme by Anders NorenUp ↑