Le personnel de santé se forme avec les mondes virtuels

Ce matin je suis tombé sur deux bonnes nouvelles dans mon agrégateur de flux. Les deux traitaient de problèmes de formation des personnels de santé et les résolvaient grâce aux mondes virtuels.

Le premier exemple (source) est celui de la formation des étudiants en paramédical de l’université de Edge Hill University. Le sujet étant les accidentés ou les grands brulés il est difficile de pouvoir “s’entrainer” sans compromettre la santé du patient, ou l’éthique. Évidemment les “vieux” étudiants devront mettre les gants et avoir des contact direct mais comment former les débutants?
Un mannequin? Bof. Pour avoir fait du secourisme en utilisant un mannequin je peux vous dire que ce n’est pas vraiment génial. Cette université à donc choisi de tester les mondes virtuels pour former ses étudiants. Et cela marche car ils vont former 40 étudiants ambulanciers pendant deux ans. Les avantages de cette méthode, utilisant Second life est qu’il peuvent créer leur environnement de travail et que la présence des avatars apporte ce coté “affectif” maintenant bien connu. Cela leur évite de faire tout et n’importe quoi et cela fait appel à des compétences qui leur serviront plus tard.

<p>
  Le deuxième exemple <a href="http://ow.ly/2UXQ"><small>(source)</small></a> concerne les <b>pharmaciens</b>. Les étudiants sont amenés à préparer des médicaments, pas uniquement à les vendre aux clients. Ces préparations, toutes?, ce font dans des <b>salles <i>&#8220;blanches&#8221;</i></b>, des salles stérilisées. Évidemment ce genre de salle est plutôt cher et le plus souvent possible en fonctionnement, pas évident dans ce cas de figure de former des étudiants. Purdue University à donc choisi de représenté ces salles et d&#8217;entrainer les étudiants débutants dans ce type de salle virtuelle :</div> 

  <p>
  </p>

  <div class="youtube-video">
  </div>

  <div style="text-align: justify;">
    Les étudiants se déplacent & interagissent grâce à une manette de Wii. Et répetent ainsi des gestes qui devront être automatique quand ils seront professionnels.<br />Le résultat est plus que <b>satisfaiant</b>.<i>“The technology that made this possible is unbelievable,” said Tyner, a Purdue pharmacy student from Kansas City, Mo. “After this experience, I would feel comfortable stepping into a clean room and explaining the different areas.”</i><br />Encore une fois le résultat n&#8217;est pas parfait mais cela fonctionne.</p> 

    <p>
      Quand on sait que des chirurgiens par exemple ne peuvent pas opérer avant d&#8217;être titulaire de leur doctorat on ce dit qu&#8217;il y a des choses a faire. Faire 12 ans d&#8217;études en observation c&#8217;est surement une bonne méthode mais je suis sur que l&#8217;on peut faire mieux. A ma connaissance pas de simulateur pour entrainer les chir&#8217;, alors que pour les pilotes ou les astronautes cela existe depuis longtemps&#8230;</div> </div>