Il y a deux semaines je décidais de migrer mon (vieux) blog blogger sous WordPress.

Mes raisons étaient nombreuses, d’abord l’envie de tester de nouvelles plateformes mais surtout gagner en rapidité d’affichage et en qualité d’ergonomie. Finalement je ne suis pas déçu. WordPress est tout simplement un moteur de blog génial. L’installation se fait en douceur, pas vraiment besoin de mettre les mains dans le code. Dans mon cas j’ai du jouer un peu avec les DNS pour faire pointer angezanetti.com vers mon hébergement OVH mais le reste fut vraiment facile.

L’import des posts et des commentaires est une fonction native sous WordPress, j’ai donc importé quelques 200 articles et 300 commentaires en un seul clic, magique !

Le seul hic c’est la gestion des erreurs 404 dû au déménagement de ce blog. Les urls blogger ne sont pas compatibles avec WP et donc ça à générer pas mal d’introuvables… Mais bon j’ai pinger Google pour qu’il mette à jour son index et 2 semaines après cela semble rentré dans l’ordre. Je n’ai quasiment plus de visiteurs qui se perdent dans l’arborescence de mon site et Google semble avoir fait la mise à jour des adresses. Sans perdre mon référencement en plus !

Je suis carrément bluffé par le référencement des tags d’ailleurs. Ils n’étaient pas du tout référencé sous Blogger et avec WordPress je vois vraiment la différence -par exemple ici : http://…

La gestion des commentaires par contre est assez -trop?- basique.  C’est dommage d’autant que l’entreprise éditrice de WP à acheté IntenseDebate, un système de commentaire évolué. Mais rien n’est intégré de base, il faut installer un plugin… C’est d’ailleurs ce que j’ai fait, cela semble ralentir un peu le blog mais les fonctionnalités apportées valent le coup. Du moins à priori.

Je suis donc globalement content d’avoir un blog que je maîtrise totalement et qui est vraiment customisable à souhait.

Chose amusante, depuis que j’ai migré je blogue plus. Je ne sais pas si c’est du au confort d’utilisation mais j’ai plus envie d’écrire, de partager et j’ai même des brouillons qui s’accumulent dans mon tableau de bord :) Le deuxième effet WordPress peut être !